Dans l’atelier du facteur d’instruments anciens | Radio Evasion // sur le 100.4 FM Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 Samedi 19 Août 2017 | sem. 33 |  | Bienvenue sur le site de la radio de l'aulne maritime.
Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 

Dans l'atelier du facteur d'instruments anciens Ribines

Un magazine qui explore, qui voyage et qui découvre juste à côté de chez nous ou dans le monde entier, en compagnie des Finistériens. Du reportage dans des univers aussi variés qu’un atelier d’artiste ou un chantier…suivez nos ribines, des chemins de traverse plus que des sentiers battus.

Dans l’atelier du facteur d’instruments anciens

Publié le 30 septembre 2015 par admin

Benjamin_Simao_Instruments_anciens

 

Benjamin Simao est un luthier spécialisé. Il est facteur d’instruments anciens à cordes et à vent. Il doit donc aussi s’intéresser à l’archéologie.

Dans son atelier Tri Nox Samoni à Penmarc’h, Benjamin façonne des flûtes, des luths, des lyres… Il s’appuie sur les données historiques et archéologiques dont il dispose, mais aussi sur sa pratique de musicien.

Flûtes en os et lyres en bois d’érable

Parfois, Benjamin porte un autre nom : Dreustan. Lorsqu’il incarne le barde de l’association de reconstitution historique Letavia, spécialisée notamment dans les Ve et VIe siècles après Jésus Christ, autrement dit, les tout débuts du Moyen Âge ou l’Antiquité tardive.

Parmi les cordophones, de l’époque, il y avait la lyre, en bois d’érable ou de poirier, avec cordes en boyaux de mouton, de chèvre, voire de porc.

Mais les vestiges d’instruments de musique remontent à bien plus loin, comme les flûtes en os du paléolithique (- 35 000 ans pour la première flûte reconnue comme telle ! ). Tri Nox Samoni en fabrique aussi.

Archéologie musicale expérimentale

L’ennui, c’est que les matériaux de base de la plupart des instruments, le bois notamment, sont périssables. Tous les instruments d’antan ne sont sans doute pas parvenus jusqu’à nous.

Faute de données, le luthier en est réduit à émettre des hypothèses, à faire des propositions de reconstitution, notamment pour les flûtes : il en fabrique en roseau par exemple comme il supposait qu’on le faisait au néolithique ou dans l’Antiquité.

Idem, pour savoir quelles étaient les techniques de jeu employées ou les types de musique préhistorique, antique, alto-médiévale. Faute de documents avant le bas Moyen Âge, on doit s’en tenir aux suppositions.

Benjamin Simao travaille avec des musées, se documente, étudie l’iconographie pour reconstituer ses instruments au plus près de ceux des époques.

Il utilise par exemple uniquement des colles naturelles à base de collagène d’os. S’il utilise des cordes de synthèse, c’est seulement lorsqu’il est en démonstration à la journée, pour éviter d’avoir à accorder ses instruments en permanence.

Atelier Tri Nox Samoni

131 rue de la Joie

29760 Penmarc’h

 

Association Letavia

 

Cette émission est le fruit d’un partenariat avec Histoire de Son.

Tags: , , , , , , , , , , ,


Contact mail : contact{@}radioevasion.net | Adresse : Radio Evasion, Place aux foires, 29590 Le Faou | Téléphone : 02.98.81.00.21 | Répondeur : 09.64.43.96.91