Des Polars et des Notes #34 | Radio Evasion // sur le 100.4 FM Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 Lundi 26 Juin 2017 | sem. 26 |  | Bienvenue sur le site de la radio de l'aulne maritime.
Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 

Des Polars et des Notes #34 Des Polars et Des Notes

Tout au long de l’année, Patrick vous parlera pendant une heure de romans noirs, polars et thrillers, récents ou non, qui seront illustrés par de la musique tirée de ces bouquins.

Des Polars et des Notes #34

Publié le 19 mai 2017 par admin

Vous avez dit machine ?

Un mois de mai propice à s’intéresser au progrès et à ce qu’en font les hommes, le progrèsqui sauve et celui qui détruit, qui asservit…

Il y a longtemps déjà que les humains se sont pris les doigts dans les machines, pour leur bien parfois, mais pas toujours. À n’en pas douter, lorsque les auteurs de littérature noire s’en empare, c’est rarement pour décrire le bon côté de la chose. Enfin, la machine ou la technologie n’y sont pour rien, c’est l’usage que nous en faisons qui peut sauver des vies, comme celles de Sarah, gravement accidentée lors d’un rallye, ou asservir des populations entières, comme le fait la finance sur tous les continents, mais de façon plus atroce encore en Afrique dans la région des Grands Lacs. Au cours des enquêtes, bien évidemment, c’est l’ADN qui a révolutionné l’exploitation des indices et permet de résoudre des affaires classées depuis des lustres, mais les beaux algorithmes de nos chercheurs sont également la proie des espions et autres pillards de renseignements industriels…

Des réalités bien diverses dans ce numéro, du pillage des ressources de la planète au combat d’une femme pour retrouver son autonomie, des arcanes des labos surprotégés à l’élucidation d’un très ancien crime, le roman noir dans toute sa diversité et sa richesse.

Avec la musique insérée dans les récits par les auteurs eux-mêmes.

Bonne écoute !

AU SOMMAIRE CE MOIS-CI :

Livres

L’affaire Isobel Vine – Tony Cavanaugh – Sonatines Éditions : Darian Richards, lassé de voir son existence définie par le crime, et uniquement par le crime, a décidé, après seize ans à la tête de la brigade des homicides, de passer à autre chose. Il accepte néanmoins de sortir de sa retraite par amitié pour le chef de la police qui lui demande de disculper son futur successeur mouillé dans un très vieille affaire : en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune Isobel Vine. Suicide, accident, meurtre ? L’enquête fut d’autant plus délicate que quatre jeunes flics participaient à cette soirée. Elle fut classée sans suite, mais le doute persiste sur ce qui s’est réellement passé.

INTERVIEWS

Jean-Hugues Oppel pour 19500 dollars la tonne paru à La Manufacture de Livre : La finance qui joue avec des milliards qui n’existent pas mais que nous devons tous rembourser lorsque cela tourne mal, la bulle catastrophique qui se forme en ce moment même au-dessus de nos têtes, il y a tout cela dans l’histoire de ce roman. À travers quatre personnages symptomatiques de notre époque, l’ancien monde te le nouveau, encore plus effrayant, qui émerge. Un univers où l’on se bat pour quelques mètres de câblage en moins entre le centre de trading et le serveur de la Bourse, un monde où la vie, surtout celle des pauvres, ne vaut rien. À lire absolument avant la prochaine crise qui ne va plus tarder…

Elsa Marpeau qui vient de publier le superbe Les corps brisés chez Gallimard dans la collection La Série Noire : Sarah est une coureuse de rallye reconnue dans un milieu hautement macho. Un jour, lors d’une «spéciale», elle sort de route. Son coéquipier meurt sur le coup et elle se retrouve plongée dans le coma, avant de se réveiller paralysée des deux jambes. Elle intègre un centre hospitalier perdu en haute montagne, où rayonne un médecin que tout le monde surnomme le «docteur Lune».

Brisée physiquement et psychologiquement, Sarah développe une dépression paranoïaque, qui atteint son paroxysme quand la patiente qui partage sa chambre disparaît. Pour le personnel, il ne s’agit que d’une fugue, mais Sarah est convaincue qu’il n’en est rien…

Naïri Nahapétian nous parle de Jadis, Romina Wagner paru aux éditions de l’aube dans la collection l’aube Noire : Romina Wagner a toujours fait l’objet de rumeurs plus ou moins farfelues. Aussi, quand elle évoque auprès de son psychanalyste une drôle d’ambiance sur son lieu de travail, celui-ci n’y prête que peu d’attention. « Qui ­pourrait en vouloir à cette belle femme d’origine roumaine, ­ingénieure au sein de Microreva, une entreprise de haute techno­logie ? » se dit Moïni, un Iranien qui pratique des thérapies alternatives pour la clientèle huppée du quartier de la Butte-aux-Cailles, à Paris. Jusqu’à ce que l’étrange Parviz lui dérobe le dossier de sa patiente. Romina, bientôt accusée d’espionnage industriel pour le compte de puissances étrangères, plonge dans un cauchemar ­paranoïaque et ne peut plus faire confiance à personne, et surtout pas à son mari…

Le coin des éditeurs reçoit Isabelle Chopin, directrice éditoriale, qui nous présente sa maison, HC Éditions : créée en 1994, HC Éditions s’est tout d’abord lancé dans l’édition de beaux livres illustrés avant de passer en 2010 à la littérature. Quelques beaux thrillers à son actif comme Tu n’auras pas peur de Michel Moatti, Identités contraires d’Olivia Cattan ou Vaticanum de JR Dos Santos. Des polars qui ont tous pour point commun de traiter, en plus de raconter une intrigue, de la réalité sociologique, historique ou scientifique de l’époque dans laquelle ils se déroulent.

LA ZIK :

Un peu de rock australien, de la pop, de la chanson française, comme à l’accoutumée, on trouve de tout dans les polars…

Machine Gun Fellatio : Girl of My Dreams

The Beatles : Nowhere Man

Kaleo : Broken Bones

Éric La Blanche : Imbécile Heureux

The Coasters : Down In Mexico

Comment ça s’écoute Des Polars et des Notes ?

L’oreille collée à votre ordinateur, évidemment, afin de rester dans le thème et de fusionner à votre machine personnelle…

Concrètement, en consultant la grille des programmes de notre partenaire Radio Évasion ou en podcast en cliquant CI DESSOUS


Contact mail : contact{@}radioevasion.net | Adresse : Radio Evasion, Place aux foires, 29590 Le Faou | Téléphone : 02.98.81.00.21 | Répondeur : 09.64.43.96.91