Cartographie et citoyenneté | sur le 100.4 FM - Vous souhaitez partager une information ? Contactez nous au 02.98.81.00.21
 Mercredi 17 Janvier 2018 | sem. 03 |  | Bienvenue sur le site de la radio de l'aulne maritime.
Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 

Cartographie et citoyenneté Actualités locales

Cartographie et citoyenneté

Publié le 09 janvier 2018 par admin

Plus encore qu’un logiciel de cartographie, Open Street Map est surtout une base de données et une communauté.

Sur le web, on peut cartographier le monde entier… mais le choix des outils compte : doit-on privilégier l’efficacité Google ou préférer les données libres avec Open Street Map ? L’association Tiriad nous aide à trouver le chemin.

Le numérique rebat les cartes ! La cartographie devient une activité instantanée ou presque et surtout très collaborative. Même Google vous invite sans arrêt à améliorer sa Google map. Libre à vous de travailler gratuitement pour cette entreprise mais ce n’est pas vous qu’elle enrichira.

Les données cartographiques, un commun

On peut aussi, comme Louis-Julien de la Bouëre, animateur de l’association Tiriad, préférer contribuer (toujours bénévolement) à la communauté Open Street Map. C’est en fait une base de donnée alimentée par 4 millions de contributeurs dans le monde et qui se traduit par une carte entièrement libre. On parle alors de « commun » au sens ou ces informations n’appartiennent à personne et sont à la disposition de tous, y compris pour en faire ensuite un usage commercial. L’entreprise Michelin a par exemple utilisé les données d’Open Street Map pour élaborer une carte de Clermont-Ferrand dont la version papier est payante mais dont les données restent libres.

Fiabilité du modèle collaboratif

Open Street Map, comme l’encyclopédie Wikipedia, repose sur la contribution généralisée de ses membres et l’outil informatique… Au final, la fiabilité des données est aussi satisfaisante que pour bon nombre de cartes « propriétaires » puisque des améliorations peuvent sans cesse y être apportées. En outre, les territoires qui s’estiment mal cartographiés par Google ou l’IGN (Institut Géographique National) peuvent y remédier dans Open Street Map, comme l’a fait par exemple la commune de Saint-Rivoal.

Cartographie du quotidien

Bornes incendies, défibrillateurs, fontaines …chacun peut proposer une amélioration de la carte ou devenir soi-même cartographe du quotidien ; il suffit de suivre les tutoriels ou de participer à une cartopartie ou un mapathon comme celui qui a lieu le 11 janvier 2018 à 18h à la crêperie Au soleil breton de Saint-Nic. Il existe même une version en breton d’Open Street Map.

La carte inspire parfois les artistes. C’est justement le cas en ce moment à l’artothèque du musée des beaux-arts de Brest qui présente une exposition« Cartes, territoires, paysages. »

 

Playlist de l’émission

Tchaid, Disput. En concert à la Carène à Brest le 10 janvier 2018.

Kalke, Jeff.

Tags: , , , , , ,


Contact mail : contact{@}radioevasion.net | Adresse : Radio Evasion, Place aux foires, 29590 Le Faou | Téléphone : 02.98.81.00.21 | Répondeur : 09.64.43.96.91