Camp_Artus_3_photo_HistoiredeSon

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Dominant Huelgoat, le camp d’Artus doit son nom au roi Arthur, qui serait passé par là autrefois… Voilà pour la légende. La réalité, c’est que le site était celui d’une ville gauloise entre le 1er siècle avant Jésus-Christ et le 1er siècle de notre ère.

 

Visite guidée par Céline Kergonnan, archéologue et médiatrice culturelle de l’association mémoires du kreiz breizh.

L’agglomération a été active jusqu’ à ce que la cité gallo-romaine de Vorgium (aujourd’hui Carhaix) prenne le relais et devienne la nouvelle capitale des Osismes.

Un oppidum des Osismes

Les Osismes, c’est ce peuple gaulois qui occupait la pointe de l’Armorique. Un peuple prospère si l’on en croit le trésor de pièces d’or retrouvé à Laniscat, sur leur territoire.

Comme tous les Gaulois, ceux d’Armorique préféraient installer leurs villes en hauteur. Jules César leur a donné le nom d’oppida. Le camp d’Artus est donc un oppidum. C’est le seul identifié comme tel dans le Finistère.

Le terrain est découpé en trois entités :

  • une grande enceinte de 40 hectares qui protégeait l’agglomération et son territoire agro-pastoral
  • une petite enceinte de 10 hectares, où se trouvait l’habitat
  • une motte castrale édifiée au Moyen-Âge qui montre la continuité d’occupation du site

C’est ce que confirme le lidar (télédétection au radar) réalisé récemment par les archéologues.

Une seule fouille à la fin des années 1930

Un seul archéologue a fouillé le camp d’Artus, entre les années 1936 et 1939 : Mortimer Wheeler

Depuis, plus aucun archéologue n’est venu creuser le sol du camp d’Artus…

On sait donc assez peu de choses sur cette ville. Mais on peut en avoir une idée grâce aux fouilles menées sur d’autres sites comparables comme Maiden Castle en Angleterre, fouillé également par Wheeler

ou dans autres lieux de l’Antiquité en Bretagne : Paule, dans les côtes d’Armor, Inguiniel, dans le Morbihan.

Des remparts toujours en place

Que reste-t-il aujourd’hui de visible de cette ville gauloise ? Ses fortifications : un double système fossé et rempart. Ce dernier ressemble à un talus mais c’est bien un mur, le murus gallicus. Il est constitué d’une armature de poutres entrecroisées, tenues par d’énormes clous, le tout comblé par des pierres.

Actuellement, l’oppidum est en pleine forêt. Du temps des gaulois, c’était un paysage de landes. On pouvait donc voir arriver de loin les éventuels dangers. C’est tout l’intérêt de s’installer sur un promontoire naturel.

Un site bientôt valorisé

Même s’il n’est pas prévu que le site soit refouillé prochainement faute d’argent, le camp d’Artus sera mis en valeur, avec d’autres sites archéologiques, par l’association mémoires du kreiz breizh qui a pour vocation de mettre le patrimoine à la portée de tous.

 

Pour en savoir plus

 

Les Mémoires du Kreiz Breizh
contact@kreizbreizh.org
www.kreizbreizh.org
02 98 99 38 14

 

L’antiquité en Bretagne

  • Ferme gauloise de Kervouyec à Quimper

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Ressources/p-14380-Les-fermes-gauloises-de-Kervouyec-Quimper-Finistere-.htm

  • Paule (Côtes d’Armor)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Forteresse_de_Paule

Les “Chronologie des fouilles réalisées à Paule” de 2000 à 2010 (Format PDF)

  • Trésor gaulois de Laniscat (Côtes d’Armor)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tr%C3%A9sor_gaulois_de_Laniscat

  • un petit portrait de gaulois à Brasparts

https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00460749/document

  • fouilles archéologiques de Carhaix Vorgium

http://vorgium.pagesperso-orange.fr/accueil.htm

  • société archéologique du Finistère

http://soc.archeo.dufinistere.org/index.php

 

Maiden Castle

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maiden_Castle

 

Le Moyen-Âge en Bretagne

  • Village médiéval reconstitué à Melrand (Morbihan)

http://www.villagedelanmil-melrand.fr/

  • La motte castrale de Carnoët (Côtes d’Armor)

http://www.lavalleedessaints.com/decouvrez-le-projet-histoire-du-site-xsl-258_264.html