le retour de la consigne

Le but avoué d’Olivier Lallemand (créateur de la brasserie du bout du monde) et l’association distro : absorber 25 millions de bouteilles en verre perdu en Bretagne. Ce qui représenterait tout le verre des cidriers et des brasseurs.
Un idée rentable aussi bien écologiquement qu’économiquement dans un circuit court (250km, donc possiblement la Bretagne historique à 5 départements.)

Convaincu que le territoire breton, avec près d’une centaine de brasseurs, autant de producteurs de cidre et également des boissons gazeuses, jus de pomme, eaux de source, se prête idéalement à une réutilisation des bouteilles de verre, Patrick Créac’h se propose alors de mener une étude de faisabilité d’uen filière complète de collecte, lavage et transport des bouteilles sur le lieu de production.