Des Polars et des Notes #27

Vengeances à toutes les sauces…

Ce doit être dans l’air du temps : les polars et thrillers ayant pour thème la vengeance sous toutes ses formes fleurissent cet automne. Normal, me direz-vous, c’est un des sujets fondateurs du roman policier, un des mobiles le plus souvent utilisés par les criminels pour justifier leurs actes, voire par les innocents pour se mettre à ne plus l’être. Les auteurs trouvent pourtant le biais pour aborder le cliché différemment, y mettre leur patte et nous surprendre encore et toujours. Vengeance aveugle, bornée ou hésitante, contre l’objet de sa haine, le ou la responsable de son malheur ou envers la société, toujours un peu coupable. Mille formes, mille manières d’exercer son courroux… Nous allons voir tout cela dans ce numéro de Des Polars et des Notes.

Une nouvelle rubrique ce mois-ci, Dance Flore, chroniqueuse de choc pour Quatre Sans Quatre webzine, viendra régulièrement vous présenter un roman ou une bande dessinée coup de cœur et vous dire pourquoi celui-ci ou celle-ci a particulièrement retenu son attention.

Comme d’habitude, des interviews et de la musique extraite des polars et thrillers, Ingrid Desjours qui tient à son dernier thriller comme à La Prunelle de ses Yeux, Maud Mayeras qui se paie le Lux d’un second roman hallucinant et Marie-Hélène Branciard qui nous dit #Jenaipasportéplainte ce qui ne l’empêche pas de nous inviter au Salon des Livres en Beaujolais !

Bonne écoute !

AU SOMMAIRE CE MOIS-CI :

LIVRES ET INTERVIEWS

Un Coeur Sombre – R.J. Ellory – Sonatine éditions : Vince Madigan est couvert de dettes. Et pour combler le gouffre, il ne trouve rien de mieux que de dévaliser le plus dangereux caïd d’East-Harlem, Sandia. Un bain de sang que ce braquage. Madigan flingue les hommes de main du dealer et même ses propres complices. Malheureusement, une petite fille est gravement blessée. C’en est trop pour Madigan qui va devoir chercher sa rédemption en se vengeant d’un système de corruption généralisée qui l’a conduit au fond de ce puit très noir. Un très grand Ellory !

Le Roman de Dance Flore : Ce mois-ci, Dance Flore nous parle du roman, Sur l’île, une prison, de Maurizio Torchio paru aux éditions Denoël. Une prison sur une île, les cruels jeux de pouvoir et l’enfermement pour seul horizon… mais il n’y a pas que les criminels à être prisonniers, les gardiens eux-mêmes sont déstabilisés par le lieu et un étrange ordre parallèle s’installe peu à peu.

Interview « coup de coeur » : le retour de Maud Mayeras, en pleine lumière cette fois-ci, après la pénombre de Reflex, avec Lux publié aux éditions Anne Carrière. Antoine Harelde débarque en Australie, à Ceduna. Il y vient assouvir une très vieille vengeance mais va se trouver embarqué dans une toute autre histoire par un croque-mitaine pouilleux et un tsunami révélateur…

Le Livre du Mois : après Les Fauves, Ingrid Desjours vient de publier La Prunelle de ses Yeux aux éditions Robert Laffont dans la collection La Bête Noire. Une vengeance aveugle pour un homme atteint de cécité de conversion, guidé par une jeune femme à qui il ne dit pas toute la vérité. De quoi écrire un magnifique thriller mais aussi l’occasion pour l’auteur de revenir encore une fois sur les travers de nos sociétés, sur la bêtise et l’intolérance. Indispensable par les temps qui courent.

Le coin des festivals : Marie-Hélène Branciard vient nous présenter le salon des Livres en Beaujolais qui se tiendra à Arnas le 20 novembre 2016, sous le parrainage de Bernard Pivot, où se déroulera notamment une table ronde sur la vengeance dans le polar avec de très grands auteurs du genre. D’une pierre, deux coups, elle nous parle aussi de son dernier roman, #Jenaipasportéplainte, paru aux éditions du Poutan qui traite également de la revanche de femmes victimes de viols. C’est de ce roman qu’est extrait Easy Living de Billie Holiday.

LA ZIK :

Les polars et thrillers regorgent de plus en plus de musique, le plus ardu est dorénavant de faire un choix dans toutes ces possibilités, ne serait-ce que dans les 77 titres de la playlist de Lux… Cruel dilemme…

The Gun Club : She’s Like Heroin To Me

Violent Femme : Blister in the Sun

Stupeflip : Les Monstres

Norah Jones : I’ve Got To See You Again

Eminem : Lose Yourself

Billie Holiday : Easy Living

Comment ça s’écoute Des Polars et des Notes ?

En regardant par-dessus votre épaule, on ne sait jamais, quelqu’un a peut être une dent contre vous et la vengeance est un plat qui se déguste même surgelé depuis des années…