Nicolas Naudinot et Michel Le Goffic les archéologues du site, en compagnie d’une bénévole.