Une marche pacifique contre les expulsions de demandeurs d’asiles “dublinés” a lieu entre Brest et Quimper du 7 au 9 avril 2018.

 

Nos invités Claire Duval-Olivaud et Thierry Fenoy de la Ligue des droits de l’homme de presqu’île de Crozon, nous expliquent l’absurdité humaine, mais aussi économique et écologique du règlement de Dublin qui consiste à renvoyer un demandeur d’asile dans le pays d’Europe où on a pour la première fois enregistré ses empreintes digitales.

 

 

Outre les dangers qu’ils peuvent affronter physiquement quand ils migrent (traversées de mers, de chaînes de montagnes), les réfugiés doivent faire face une fois arrivés en Europe, à un véritable parcours du combattant administratif, dans une langue qui n’est pas la leur…un parcours compliqué par le règlement (européen) de Dublin.

Pour comprendre, voici une vidéo réalisée par David Torondel, de la LDH Quimper

Des situations ubuesques

Les associations d’aide aux migrants, comme la Ligue des droits de l’homme, dénoncent un règlement injuste, inhumain et surtout absurde financièrement et écologiquement.  En effet, les réfugiés sont renvoyés d’un pays d’Europe à l’autre par avion, qui plus est dans un pays qui n’est pas forcément celui où ils souhaitent s’établir.
Le règlement de Dublin, s’il a pu être justifié quand le flux des réfugiés était très réduit, n’est plus adapté aujourd’hui. Les pays Européens ne reçoivent pas autant de réfugiés “primo-arrivants” selon leur géographie : les pays aux frontières de l’Europe comme l’Italie en reçoivent davantage. En outre, tous n’ont pas la même vision de ce qu’est un pays dangereux. Un Afghan a 83% de chances d’être accueilli s’il fait sa demande d’asile en France (pays qui considère l’Afghanistan comme une zone de guerre) et seulement 30% en Norvège (pour qui l’Afghanistan n’est pas un pays en conflit).

 

Une marche pacifique et symbolique

L’action de ce week-end en Finistère partira symboliquement, samedi 7 avril 2018, de l’aéroport de Brest d’où les réfugiés “dublinés” sont expulsés vers le pays qui doit traiter leur demande selon le règlement de Dublin.
Elle se poursuivra par une marche jusqu’à Plougastel-Daoulas puis jusqu’à Daoulas.
Le 8 avril 2018 est une journée de débats, projections, animations, informations au Juvenat à Châteaulin.
Le 9 avril 2018, après un rassemblement à Douarnenez, la marche se terminera par une manifestation dans les rues de Quimper, où se trouve le préfet (qui fait appliquer le règlement de Dublin).

Lire le plaidoyer des associations qui aident les demandeurs d’asile à propos de la future loi asile immigration discutée au parlement à partir du 17 avril 2018.

Ce jour-là, l’émission du midi recevra de nouveau la Ligue des droits de l’homme sur ce sujet.

Playlist de l’émission 

Django Django, Marble skies

Jacques Higelin, Ce qui est dit doit être fait