Artiste visuel et musicien, Iomai penche insensiblement vers la création sonore qui prend une place grandissante dans ses oeuvres comme Mirolax qu’on peut voir en ce moment aux Moyens du bord à Morlaix.

 

 

On l’avait croisé au dernier festival de la radio et de l’écoute Longueur d’ondes à Brest avec son oeuvre Universal Soundclock, sorte de pendule folle qui lançait les sons du monde comme on égrène les secondes.
Avec l’installation Mirolax, Iomai continue à créer… en s’amusant !

Art contemporain ludique

Cette fois, c’est la ville de Morlaix qui sert de terrain de jeu à l’artiste muni d’un appareil photo et d’un enregistreur pour capter formes et bruits qu’il a remixés dans cette exposition.
7 totems, autant que de lettres de Mirolax, anagramme de Morlaix, des silhouettes qui évoquent des frontons ou des façades de bâtiment, voire les mâts des bateaux du port voisin, des couleurs tonitruantes…tout comme les sons qui s’échappent de chaque totem. Klaxons des voitures après un mariage, oiseaux, ondes électriques émises par le distributeur de billets de banque… tout a potentiellement une musicalité et tout peut être transformé.
C’est le cas dans cette exposition à voir et entendre jusqu’au 6 mai 2018 aux Moyens du bord, manufacture des tabacs de Morlaix.

De l’art de s’amuser sérieusement

Iomai anime aussi des ateliers de création sonore où il propose aux enfants des compositions musicales improbables ou des publicités radio délirantes. Un moment pour s’intéresser de nouveau au son et à son potentiel créatif et ludique.

Une émission réalisée en partenariat avec Tous curieux/Histoire de son.