Agriculture et tourisme en zone littorale | sur le 100.4 FM - Vous souhaitez partager une information ? Contactez nous au 02.98.81.00.21
 Mercredi 15 Août 2018 | sem. 33 |  | Bienvenue sur le site de la radio de l'aulne maritime.
Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 

Actualités locales

Agriculture et tourisme en zone littorale

Publié le 12 juin 2018 par admin

Quels sont les liens entre l’agriculture et le tourisme en zone côtière ? Y a-t-il toujours des interactions entre les deux univers ? Et si c’est le cas, sont-ils complémentaires ou concurrents ? Les réponses sont bien différentes selon les territoires du littoral breton.

 

 

Nos invités :
  • Sandrine Manusset, adjointe à l’urbanisme et à l’environnement de Névez
  • Thierry Lymes, agriculteur à Clohars-Carnoët et qui propose aussi gites et hébergements insolites, membre du réseau Bienvenue à la ferme
  • Marine Legrand, anthropologue qui fait partie du projet Parchemins et étudie en particulier la presqu’île de Rhuys (Morbihan)
  • Enregistré :  Ronan le Delezir, directeur de l’IUP Master aménagement des territoires maritimes et littoraux de l’Université de Bretagne sud et adjoint à l’environnement de Crac’h (56).

Une émission enregistrée lors des rencontres de Kervic à Névez, sur l’agriculture, côté littoral, organisées par le projet de recherche Parchemins, du 8 au 10 juin 2018.

Situations contrastées

Les liens entre agriculture et tourisme en zone littorale sont complexes et très nuancés d’un territoire à l’autre. Parfois, ils sont inexistants et les deux mondes s’ignorent.

Quand résidences secondaires et tourisme sont liés (ce n’est pas systématique), c’est la pression foncière qui devient un problème. Il est parfois difficile de se partager l’espace. Surtout quand des agriculteurs qui cessent leur activité font de la rétention foncière, notamment au cas où la terre agricole deviendrait constructible à terme… Du coup, des parcelles s’enfrichent et les jeunes agriculteurs qui souhaiteraient développer des productions différentes de leur prédécesseurs peinent à s’installer.

La loi littorale, si elle a protégé certaines exploitations et les paysages, est aussi un frein pour le développement de nouvelles activités agricoles qui nécessiteraient la construction de nouveaux bâtiments.

Sur certains territoires, en fonction du réchauffement climatique, la ressource en eau pourrait poser problème et mettre en concurrence agriculture et tourisme pendant la saison estivale. Quant à sa qualité, les éventuelles pollutions de l’eau peuvent résulter dans certains secteurs de la pression touristique et d’un assainissement insuffisant, dans d’autres secteurs de pratiques agricoles intensives.

Cependant, l’agriculture et le tourisme ont aussi su tirer profit l’un de l’autre : les paysages bucoliques de bord de mer sont d’abord le résultat de l’entretien assuré par les agriculteurs. Les hébergements à la ferme, les produits du terroir à haute valeur ajoutée appréciés des touristes renforcent l’attractivité de la côte, génèrent de l’activité économique, tout en modifiant parfois profondément le visage de l’agriculture locale.

Tags: , , , , , , , , , ,

 
Contact mail : contact{@}radioevasion.net | Adresse : Radio Evasion, Place aux foires, 29590 Le Faou | Téléphone : 02.98.81.00.21 | Répondeur : 09.64.43.96.91