Le musée des vieux métiers vivants d’Argol est unique en son genre. On peut y suivre les démonstrations des savoir-faire d’autrefois assurées par une cinquantaine de bénévoles.

Parmi eux, Vitske et Yohannès, Néerlandais du Finistère, tous deux très actifs au musée :

Depuis 2012, ce couple de Néerlandais en retraite à Argol s’investit fortement dans le musée des vieux métiers vivants. Yohannès était forgeron-soudeur professionnel et le musée cherchait justement un forgeron. Quant à Vitske, elle s’est initiée au “banc d’âne” qui permet de fabriquer des manches d’outils ; elle est aussi trésorière du musée.

C’est ainsi que le musée peut présenter tous les jours de l’été les démonstrations des techniques d’autrefois : corde, tissage, menuiserie, tour à bois…. Certains bénévoles ont dû s’initier par leurs propres moyens à des savoir-faire parfois complexes comme la fabrication de sabots. D’autres ont pu recevoir la formation d’un ancien professionnel qui leur a transmis ses “trucs”.

Le musée cherche actuellement un autre forgeron, et tous les bénévoles qui souhaitent animer des ateliers sont les bienvenus.

Le musée propose aussi écrémage du lait, pressage des pommes et fabrication du cidre, crêpes à l’ancienne, cuisson du pain au feu de bois ou repassage traditionnel (du 17 au 19 juillet 2018).

Associé au musée, le parc de jeux bretons permet à petits et grands de s’initier à la galoche, au palet et autres quilles …

Le musée est ouvert tous les jours de 14 à 18 h du 16 juillet au 15 septembre 2018