“Sister” Corita Kent était une artiste de renommée mondiale. Dans les années 1960-70, elle a mené des ateliers de sérigraphie qui permettaient à ses élèves, les religieuses de sa communauté ou des enfants, d’exprimer leur point de vue sur la société par une pratique artistique. Le centre d’art contemporain Passerelle de Brest lui rend hommage par une exposition avec ateliers intégrés.

 

C’est vraiment de l’appropriation culturelle : le CAC a déplacé ses ateliers de médiation artistique dans l’exposition consacrée à Corita Kent, religieuse de Los Angeles et fondatrice d’une école d’art ouverte. La sérigraphie y permettait à tous de s’exprimer sur les questions sociales de la deuxième moitié du vingtième siècle : ségrégation raciale, libération des mœurs, pauvreté, etc. Les écoliers ou les visiteurs du centre d’art contemporain peuvent eux aussi s’adonner à la sérigraphie et imprimer en couleurs les mots ou les phrases qui les inspirent.

L’exposition est à voir jusqu’au 5 janvier 2019 au Centre d’art contemporain Passerelle de Brest