Les Espaces naturels sensibles du Finistère | sur le 100.4 FM - Vous souhaitez partager une information ? Contactez nous au 02.98.81.00.21
 Mardi 18 Décembre 2018 | sem. 51 |  | Bienvenue sur le site de la radio de l'aulne maritime.
Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 

Les Espaces naturels sensibles du Finistère Actualités locales

Les Espaces naturels sensibles du Finistère

Publié le 11 octobre 2018 par admin

 

Les ENS (Espaces naturels sensibles) couvrent 4400 hectares dans le Finistère : dunes, forêts, landes… Ils sont gérés par le Conseil départemental qui veille à leur protection mais s’engage à les ouvrir au public.

Emilie Boistard est technicienne  ENS du Conseil départemental du Finistère

Une émission réalisée avec Eau et rivières de Bretagne

Les espaces naturels sensibles sont gérés par les départements, en complémentarité (ou pas) avec d’autres périmètres comme les zones Natura 2000, parcs et réserves nationaux, régionaux… Le Conseil départemental du Finistère crée ces espaces en devenant propriétaire des sites ou participant à leur entretien si ce sont des sites du Conservatoire du littoral. Après l’achat, le service ENS du Département assure la gestion (entretien et conservation) des espaces puis leur valorisation. Le Conseil départemental s’engage à rendre les ENS accessibles au public. La médiation est préférée à la répression pour assurer la préservation des milieux ; il existe même une éco-garderie à cheval (breton) qui assure la surveillance des espaces comme le Ménez Hom et renseigne les visiteurs.

Plus d’une centaine d’espaces naturels sensibles

Les ENS sont choisis pour leur intérêt écologique particulier : présence d’espèces remarquables, beauté paysagère, etc. Le Ménez Hom et le domaine de Menez Meur sont les deux plus grands ENS du Finistère qui occupent actuellement 4400 hectares au total. Il y en a plus d’une centaine, des plus connus comme la pointe du Raz ou l’île Saint-Nicolas des Glénan, aux plus discrets comme le bois du Chap à Dinéault ou les tourbières de Cast.

Polders, dunes, montagnes, rivages de cours d’eau et vallées, zones humides, landes, forêts… sont entretenus en partenariat avec d’autres acteurs et experts comme l’Office national des forêts, l’Université de Bretagne ouest ou le conservatoire botanique de Brest, des associations comme Eau et rivières de Bretagne, Bretagne vivante, le Groupe mammalogique breton, ou le Gretia .

Les habitants peuvent aussi être mis à contribution ; ceux qui ont des animaux peuvent notamment les faire paître sur certains espaces en échange du respect d’un cahier des charges. Par ailleurs, le département vend le bois des forêts qu’il possède.

Lieux de pédagogie écologiste

Parmi les espèces emblématiques des ENS du Finistère : le Courlis cendré, l’escargot de Quimper ou le lycopode (herbe de l’oubli). Pour les associations d’éducation à l’environnement comme Eau et rivières de Bretagne, les ENS sont aussi de formidables supports pédagogiques et des modèles d’un rapport homme/nature équilibré.

 

Tags: , , ,

 
Contact mail : contact{@}radioevasion.net | Adresse : Radio Evasion, Place aux foires, 29590 Le Faou | Téléphone : 02.98.81.00.21 | Répondeur : 09.64.43.96.91