La Société archéologique du Finistère se penche sur la Première guerre mondiale | sur le 100.4 FM - Vous souhaitez partager une information ? Contactez nous au 02.98.81.00.21
 Mardi 18 Décembre 2018 | sem. 51 |  | Bienvenue sur le site de la radio de l'aulne maritime.
Votre message à l'antenne ? 09.64.43.96.91
 

La Société archéologique du Finistère se penche sur la Première guerre mondiale Actualités locales

La Société archéologique du Finistère se penche sur la Première guerre mondiale

Publié le 30 novembre 2018 par admin

Yves Coativy, président de la Société archéologique du Finistère qui vient de publier un recueil d’articles sur la Première guerre mondiale.

Bien que loin du front, le Finistère a payé son tribut à la Première guerre mondiale comme le reste du pays : beaucoup d’hommes morts au combat et une population impliquée à l’arrière. Dans son livre 1914-1918, le Finistère dans la Grande Guerre, la Société archéologique du Finistère nous rappelle l’impact local du conflit.

 

De 1914 à 1948, beaucoup d’hommes du Finistère seront envoyés au front : les paysans considérés comme “non spécialisés” sont envoyés dans l’infanterie et paieront un lourd tribut. Certains marins aussi, non affectés faute de navire, devront se battre à terre sans formation préalable.

Dans ce même temps, comment une société doit-elle s’adapter à ce nouveau contexte où toute une classe d’âge part au front ? Les femmes s’impliquent à l’arrière, notamment dans l’agriculture et l’industrie locale ou l’administration. Après l’union sacrée, ce sera de nouveau le statut quo. Leur nouveau “pouvoir” ne va pas perdurer après la Grande Guerre.

Régiments locaux et guerre sur mer

Le Finistère participe à l’effort de guerre en envoyant des hommes (dans le 118ème et 19ème régiment d’infanterie notamment) et en subissant des pénuries comme partout en France.
Le Finistère trouve également sa place dans la guerre maritime dans un contexte où les communications télégraphiques sont transmises par des câbles sous-marins. Les enjeux géostratégiques passent par les fonds marins. Les câbles sous-marins sont des éléments importants de la communication à l’époque pour unir l’Europe à l’Amérique, la Grande-Bretagne ou l’Afrique. Une nouvelle guerre du renseignement est en train de naître : comment intercepter les communications de l’ennemi.

L’ouvrage collectif proposé par la Société archéologique du Finistère étudie les liens entre le Finistère et la Grande Guerre : la prostitution, les hôpitaux, les câbles sous-marins, les visites du président des Etats-Unis Woodrow Wilson à Brest, etc. Un ouvrage passionnant à découvrir pour comprendre la vie en Finistère pendant la Grande Guerre, même loin des tranchées.

1914-1918, le Finistère dans la Grande Guerre sous la direction d’Yves Coativy et de Tanguy Daniel, Société archéologique du Finistère, 2018, 322 pages, 25 euros.

Tags: , , ,

 
Contact mail : contact{@}radioevasion.net | Adresse : Radio Evasion, Place aux foires, 29590 Le Faou | Téléphone : 02.98.81.00.21 | Répondeur : 09.64.43.96.91