Le mouvement L’affaire du siècle vise à poursuivre l’Etat français devant la justice pour inaction climatique (capture d’écran).

Opérations Nous voulons des coquelicots, Affaire du siècle, Lundi vert, marches pour le climat… les citoyens se mobilisent plus que jamais sur les questions écologiques. Les associations de protection de l’environnement comme Eau et rivières de Bretagne sont là pour soutenir ces mouvements.

Arnaud Clugery, directeur de l’association Eau et rivières de Bretagne revient sur les différentes mobilisations autour du réchauffement climatique et des impacts de l’industrialisation agricole.

Les associations de protection de l’environnement sont depuis longtemps des organes de participation citoyenne. C’est bien de la société civile, préoccupée par l’avenir de la planète, qu’elles sont nées. Et c’est grâce à l’efficacité qu’elles puisent dans leur expérience qu’elles peuvent permettre à d’autres actions citoyennes de se faire connaître et de réussir.

Déjà, c’est par l’intermédiaire des associations que passent les consultations et concertations publiques sur des sujets liés à l’environnement. Ainsi l’agence de l’eau Loire Bretagne consulte actuellement la population sur le futur schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage). Qualité sanitaire de l’eau, prévention des inondations, préservation des milieux naturels aquatiques… toutes les facettes de la gestion des cours d’eau vous concernent, n’hésitez pas à répondre au questionnaire jusqu’au 2 mai 2019 !

Des associations bretonnes de défense de l’environnement nombreuses et actives depuis longtemps

La Bretagne est d’ailleurs une région particulièrement dynamique sur ce plan, avec des associations comme Eau et rivières de Bretagne qui fête en 2019 ses cinquante ans ! D’autres associations comme Bretagne vivante, le Groupe mammalogique breton, la LPO (ligue de protection des oiseaux), Approche éco-habitat et bien d’autres encore contribuent à porter la voix des citoyens sur des dossiers aussi variés que la transition énergétique, la défense de la biodiversité ou la protection des ressources et des milieux dont les humains dépendent énormément.

Parmi les nombreuses mobilisations citoyennes du moment, certaines sont tournées vers l’environnement et l’avenir de la planète. Toutes sont largement relayées par les associations.

Nous voulons des coquelicots

Ainsi en est-il de Nous voulons des coquelicots qui se traduit par une pétition et par une manifestation chaque premier vendredi du mois à 18h30 devant les mairies de toute la France pour demander l’interdiction des pesticides de synthèse dans l’agriculture.

Lundi vert

Plus récemment, l’opération Lundi vert, portée aussi par des personnalités des arts et de la culture, invite chacun à consommer moins de viande et de poisson et à préférer les produits bio, locaux et paysans à l’alimentation carnée produite industriellement.

Marches pour le climat

Une fois par mois ou presque, des marches pour le climat sont organisées dans le monde entier. La prochaine a lieu le 12 janvier 2018 à Brest.

L’affaire du siècle

Le climat et son réchauffement, voilà ce qui mobilise les organisateurs de L’affaire du siècle, une pétition qui a recueilli près de 2 millions de signatures en un temps record (15 jours). Elle vise à poursuivre en justice l’Etat français pour non respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (malgré la COP 21 en 2016).