Danser, c’est se faire plaisir et aussi respecter son corps, au sein d’une école de danse fondée sur une pédagogie réfléchie et adaptée à tout âge, tout niveau et offrant différentes esthétiques. Après éveil et initiation, l’enseignement en classique ou contemporain est proposé par des professeurs diplômés. Le ou les cursus sont proposés dans leur continuité avec évaluation, appuyés par des stages de découverte, de renforcement ou de professionnalisation, de musique et danse, ou de danses de caractère.

Pour nous présenter cette école, Gwenaëlle Aublanc, directrice de l’école de danse et Lucie Dandin, danseuse et chargée d’atelier chorégraphique. Au cours de cette rencontre, on découvre la vision de pratique artistique, entre connaissance de son corps et ses propres limites, on découvre que la pratique permet de mieux connaitre son corps. Un art à la portée de tous, aussi bien pour les filles et les garçons, une activité qui cependant ne trouve pas le même écho chez les garçons. Une question de stéréotypes et de clichés, peut-être ?