Une recherche menée par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) et l’école des hautes études en santé publique (Ehesp) concernait la presqu’île de Crozon et l’Aulne Maritime. Yäelle Amsellem-Mainguy, sociologue, chargée d’études et de recherche à l’Injep et Sacha Voisin, sociologue, ingénieur de recherche à l’Ehesp associé à l’Injep ont rencontré de nombreuses jeunes habitantes de la Communauté de Communes.

Elles nous présentent les premiers résultats d’une enquête de sociologie sur les jeunes femmes vivant en milieu rural. Elles sont intervenues durant l’année 2018 sur 4 territoires ruraux dont la Presqu’île de Crozon et l’Aulne maritime afin d’explorer les différentes dimensions de la vie quotidienne des jeunes femmes. Qu’est-ce qu’être d’ici (selon l’histoire familiale), les groupes d’amies, leur accès aux loisirs et aux lieux de l’espace public, leurs aspirations en termes de formation ou de travail ? Ces différentes dimensions, toutes traversées par la question de la mobilité, seront l’occasion de discuter collectivement des enjeux de grandir aujourd’hui comme jeune femme en milieu rural. Découvrez les résultats de cette étude.

Quel point commun entre la presqu’île de Crozon Aulne maritime, le massif de Chartreuse, les Deux-Sèvres et les Ardennes ? Ce sont 4 territoires où deux sociologues mènent actuellement une enquête auprès des jeunes filles de 15 à 25 ans. Que font les filles en milieu rural, de l’adolescence à l’âge adulte ? Comment construisent-elles leurs réseaux amicaux, leur projet professionnel ? Quels sont leurs loisirs et autres pratiques ? Quels lieux fréquentent-elles ? Autant de questions qui traversent l’enquête “Les filles du coin” menée par l‘INJEP (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire).