La réforme et la suppression partielle de l’impôt de solidarité sur la fortune mais aussi peut-être un certain attentisme avant le passage au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu : deux causes probables de la forte baisse des dons aux associations fin 2018. Le point sur l’impact de ces mesures et ce qu’il faut savoir à propos de la fiscalité et du financement des associations.

Un rubrique mensuelle en partenariat avec l’Espace associatif de Quimper Cornouaille

Les chiffres de l’association France Générosité sont très clairs :

  • 54 % de baisse de dons suite à la transformation de l’ISF en IFI (soit 150 millions d’euros) dont 13 % en moins de la collecte ISF / IFI sur les mois de mai et juin 2018
  • 6.51 % de collecte en moins au premier semestre 2018
  • 28 % des personnes imposables ont déclaré modifier leurs dons suite au prélèvement à la source

Les réformes fiscales récentes ont fortement perturbé le financement des associations, surtout celles qui vivent essentiellement de la générosité publique. S’y est ajouté un contexte social et politique difficile et la hausse de la CSG pour les Retraités qui sont d’importants donateurs aux associations.

Pourtant, donner à une association reste pertinent pour faire baisser le montants de son impôt sur le revenu. A partir du moment où l’association est reconnue d’intérêt général, le don à cette association est défiscalisé.