L’invité, Bernard Jouan, est délégué Finistère à l’association “Prévention routière”.

L’association travaille au quotidien sur L’éducation routière, L’information et la sensibilisation, et la formation des conducteurs, par les stages de sensibilisation, les actions en entreprises et les séances pour les seniors. Selon le bilan provisoire de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière, 3 259 personnes sont décédées sur les routes métropolitaines en 2018, soit une baisse de 5,5% et 189 vies sauvées.

Après plusieurs années de hausse de la mortalité routière, l’année 2018 montre enfin l’amorce d’une véritable tendance à la baisse. Cela confirme qu’il n’existe pas de fatalité et qu’il est encore possible de réduire le nombre de drames sur nos routes, à l’instar de la Suède ou du Royaume-Uni. L’action d’association comme l’association “Prévention Routière” contribue à diminuer le taux de mortalité sur les routes de France. 

En 40 ans, nos habitudes de conduite, notre perception de la route et les règles du Code de la route ont beaucoup évolué. Les chiffres de la mortalité routière donnent toute la mesure du chemin parcouru. En 1972, on déplorait 18 034 décès sur nos routes et 386 874 blessés.