Cette famille de Finistériens navigue dans les régions les plus au nord du globe depuis plusieurs années, dans l’intérêt de la science. À bord du voilier Vagabond, Eric Brossier, France Pinczon du Sel et leurs filles examinent les changements climatiques et autres évolutions terrestres ou maritimes au plus près des glaces de l’Arctique.

 

 

Le site internet de Vagabond

La page Facebook de Vagabond

Depuis quasiment 20 ans, France et Eric vivent essentiellement à bord de Vagabond aux abords de l’Arctique (au pôle nord) tantôt du côté du Groënland, parfois au Spitzberg (nord de la Norvège) ou dernièrement au Nunavut chez les Inuits du Canada. Vagabond est en effet un voilier polaire capable d’hiverner dans ces régions. Il accueille des expéditions scientifiques, été comme hiver selon leurs disciplines, de l’ornithologie à l’océanographie, en passant par la climatologie.

Projet artistique pour sensibiliser au réchauffement climatique

Le climat justement, la famille Brossier a pu constater ses évolutions : des passages impraticables autrefois s’ouvrent désormais du fait de la fonte de la banquise, l’instabilité météo est plus grande et complique la vie des populations locales qui comptaient autrefois sur un temps calme pendant de longues périodes. France Pinczon du Sel est d’ailleurs artiste et elle compte inviter d’autres artistes à bord de Vagabond lors de la prochaine expédition à partir d’avril 2019. Il s’agira pour eux de sensibiliser les plus jeunes aux questions climatiques et à l’impact humain sur l’environnement par leurs œuvres, qu’elles soient théâtrales, visuelles voire sonores.

Vivre au quotidien sur un voilier polaire

Au quotidien, France, Eric et leurs deux filles aident les scientifiques, ils réalisent même pour eux des mesures (salinité, température…). Et puis ils vivent tout simplement, en côtoyant les ours blancs et en s’inspirant des Inuits pour manger ou s’habiller. Léonie et Aurore vont à l’école à terre quand elles le peuvent ; le reste du temps elles révisent français et maths à bord et profitent de cette fabuleuse école de la vie.

Derniers rayons de soleil sur la banquise.