Pour la 16ème édition du Festival de la radio et de l’écoute, Longueur d’Ondes, Ecaterina Vidick et Aurélie Boudet sont venues présenter leur documentaire sonore Quand la mer se retire, récit d’une lutte contre le cancer du sein.

Un récit sur l’épreuve de la maladie

Sélectionné pour le prix de la création documentaire dans la catégorie “grandes ondes”, Quand la mer se retire présente l’histoire d’Aurélie qui apprend à 33 ans qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Il nous invite a suivre les étapes que le personnage d’Aurélie et son entourage ont traversés tout au long de cette épreuve. Du choc de l’annonce à la reconstruction, la réalisation de Quand la mer se retire avait pour objectif de retranscrire les moments vécus, l’intimité et la vitalité qui émane de cette épreuve en incluant l’entourage d’Aurélie, notamment Pierre son compagnon.

Différentes formes de documentaire

Le documentaire prend, au fil du récit, plusieurs formes qui se relient entre elles par l’ambiance créée grâce à la création sonore. Ce désir de composer une partition sonore autour du récit, des entretiens et des écrits d’Aurélie est là pour retranscrire les émotions et sensations vécues et liées à la maladie. Cette partition fait coïncider les scènes entre elles et mène le lecteur vers une émotion positive, en faisant aller de l’avant le récit face à la maladie.

Un documentaire primé

Quand la mer se retire, a obtenu le soutien de l’ACSR et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles lors de sa réalisation. Produit par l’association de production belge Babelfish, il a obtenu le prix Ondas de la Radio International en 2018. Ses co-réalisatrices souhaitent le diffuser plus largement et organiser des écoutes pour les personnes touchées par la maladie et leur entourage mais aussi pour le personnel médical.