L’association Destrock organise plusieurs concerts metal par an à Brest. Le prochain – le 30 mars 2019 – sera consacré au death metal avec trois groupes à l’affiche : War Inside,  Blackswan et Amzera.

Lily Bellenger est l’une des animatrices de l’émission MetalZone sur Radio Evasion et elle est aussi organisatrice de concerts rock et metal au sein de l’association Destrock.

Extrait musical avant interview :  War Inside, The great conductor, in Welcoming the Crow (2014)

Depuis 2011, Destrock a déjà près de 40 concerts à son actif à Brest et ils affichent toujours complets ; signe que le metal est en pleine expansion en Finistère. On peut estimer qu’une centaine de groupes ont choisi ce style musical et ses (très) nombreux avatars. Des événements comme le Hellfest et aussi les réseaux sociaux ont bien contribué à populariser ces esthétiques. Leurs sonorités ont aussi gagné en qualité grâce à la démocratisation des technologies du son.

Le metal, genre musical qui se démocratise

Et puis comme la communauté des “métalleux” s’est agrandie, elle fait aussi moins peur. “Monsieur et madame tout le monde” écoutent du metal sans pour autant s’adonner à des rites sataniques. Et malgré leur look “dissuasif”, les musiciens de ces groupes sont des gens charmants. Même ceux qui pratiquent le death metal, thème de ce concert du 30 mars 2019 à l’espace Léo Ferré à Brest.

Sur les trois groupes invités, War Inside – groupe nantais – est le plus réputé, installé sur la scène metal depuis 2008. Un groupe rennais, Blackswan, et les finistériens d’Amzera viennent compléter l’affiche. Ne tardez pas à acheter vos places !