L’architecture d’un territoire dépend hautement de la géologie de son sol. On apprend aussi beaucoup sur une société en examinant de près les pierres du patrimoine. Exemple avec le granite, sujet d’un séminaire organisé le 4 avril 2019 au pôle universitaire de Quimper. 

Arnaud Ybert est Maître de conférences en Histoire de l’art médiéval à l’UBO

La face cachée des pierres

Pour les chercheurs en histoire et histoire de l’art, l’architecture est une source essentielle et concrète d’information, et en particulier les ensembles lapidaire : des pierres détachées de l’édifice d’origine ; leur intérêt est de permettre aux chercheurs d’avoir accès aux faces cachées des pierres de construction. On peut alors y percevoir des traces d’outil, de taille en carrière, des signatures du tailleur, des trucs et astuces de construction ou des marques de paiement. 

Géologie du granite et architecture

Un historien de l’architecture doit forcément s’intéresser à la géologie de la région qu’il étudie. En Bretagne, le granite est donc un matériau d’étude courant pour les 2 organisateurs du séminaire, Arnaud Ybert (Histoire de l’art) et Yvan Maligorne, (Histoire antique) ; il est utilisé depuis le néolithique.  Dans les secteurs où le sous-sol était riche en granite, tous les édifices, y compris l’habitat paysan était construits avec cette pierre, plus ou moins bien taillée selon la fortune du propriétaire. La dureté de la roche granitique et la difficulté à la façonner ont aussi conditionné la forme des édifices, notamment religieux. Ainsi comprend-on pourquoi les églises et chapelles bretonnes sont moins hautes qu’ailleurs ou pourquoi les voûtes y sont plus rares. 

Premier séminaire d’une longue série sur les liens entre architecture et pierres

Le séminaire du 4 avril 2019 permettra aussi de comparer les usages du granite en Bretagne et en Limousin, entre Antiquité et Moyen Âge central, avec Thomas Creissen, archéologue de l’ université de Tours, mais aussi d’examiner les influences reçues par les granitiers bretons à la fin du Moyen Âge, avec Jean-Marie Guillouët (Histoire de l’art médiéval), université de Nantes

Séminaire « Architecture et ensembles lapidaires ». Premier volet consacré à l’usage du granite dans les constructions antiques et médiévales, le 4 avril 2019 au pôle universitaire Pierre-Jakez Hélias à Quimper. Entrée libre.