E.mage in 3D est une startup de Camaret-sur-Mer. Son dirigeant, David Pliquet, assume cette localisation au bout du monde même si c’est un défi pour une entreprise spécialisée dans les innovations numériques.

Une startup du numérique dans un port de pêche 

Ingénieur de formation, David Pliquet a travaillé pour l’industrie avant de créer son entreprise e·mage in 3D ; il a souhaité l’installer à Camaret-sur-Mer, sa commune d’origine, pour prouver qu’on peut “vivre et travailler au pays” et implanter une activité innovante au bout du Finistère. 

Créativité et technicité de l’équipage 

Après avoir commencé dans l’impression 3D et la fabrication de pièces pour l’industrie ou le tourisme, l’entreprise s’est orientée vers le traitement des données par la réalité virtuelle et la réalité augmentée. E-mage in 3D est lauréate d’Entreprendre en Bretagne 2018.
Au fil des années, “l’équipage du vaisseau” est passé de 3 à 12 personnes, sur des compétences orientées vers création graphique en 3D et le développement informatique pointu. 

Des applications culturelles à la détection des troubles musculo-squelettiques

Les champs d’intervention d’ e·mage in 3D sont variés : le tourisme culturel numérique, la communication, l’immobilier mais aussi la prévention santé. En témoigne cette dernière innovation qui associe des capteurs à un vêtement de travail pour analyser les gestes de l’opérateur sur une chaîne de montage industrielle et évaluer son exposition aux troubles musculo-squelettiques (TMS). L’entreprise quimpéroise Armor Lux s’est montrée intéressée par ces vêtements connectés et s’est associée au projet.
En développant ce type de produits, la startup de Camaret se lance un nouveau défi : le changement de “business modèle” et une transformation en plateforme de services, même au bout du monde.