La loi qui interdit l’usage des pesticides dans les jardins des particuliers est en vigueur depuis le 1er janvier 2019, dans le Finistère comme partout en France. C’est dire la portée de cette quatrième édition de la journée “Jardiner c’est naturel” le 28 avril 2019 à Hanvec. Une opération festive et instructive pour tous publics. 

La journée a lieu de 10 h à 18 h au centre de formation de Kerliver à Hanvec, avec le lycée agricole de l’Aulne à Châteaulin, le syndicat de bassin de l’Elorn, la Maison de l’agriculture biologique en Finistère . Entrée gratuite. 

Revoir ses pratiques de jardinage de fond en comble

La loi Labbé qui interdit l’usage des pesticides dans les espaces publics depuis 2015 et dans les jardins particuliers depuis 2019 n’est qu’un début ; elle concerne environ 10% des produits de synthèse utilisés en jardinage. Mais son importance est symbolique. Il s’agit de faire évoluer les mentalités, de cesser de considérer le jardinage comme une lutte entre les plantes domestiques et les plantes sauvages, de mettre un terme à la vision d’un jardin  “propre” comme exempt de toute plante adventice. On peut jardiner sans désherber ou presque. Outre que c’est moins fatigant, c’est un choix particulièrement propice à la biodiversité. Laisser pousser quelques pissenlits est indispensable pour attirer les insectes pollinisateurs qui permettront aux fleurs, fruits ou légumes de s’épanouir. 

Le Finistère à la pointe du jardinage bio ? 

Même si les professionnels du jardin conservent le droit d’utiliser les produits de synthèse (moyennant un certificat “Certiphyto”), ils sont invités à encourager les bonnes pratiques auprès de leurs clients particuliers. En aménagement paysager, cela suppose de concevoir un jardin différent de ceux “du temps des désherbants”, avec une esthétique nouvelle. Les formations comme celles de Kerliver ou du lycée agricole de l’Aulne à Châteaulin intègrent ces données. Les syndicats de bassins versants comme celui de l’Elorn mènent d’autres opérations dans l’année pour toucher directement le grand public : semaine des alternatives aux pesticides, stands d’information dans les jardineries, etc. Certains jardiniers résistent encore et regrettent la disparition de produits pourtant dangereux pour la santé, mais la plupart respectent la loi. 

Jardiner c’est naturel, une journée pour apprendre l’équilibre au jardin

Plusieurs collectivités locales ont été pionnières en matière d’entretien des espaces verts sans pesticides. C’est autour de leur exemple que des opérations comme Jardiner, c’est naturel ont été lancées pour sensibiliser les jardiniers amateurs. La quatrième édition du rendez-vous ouvert à tou(te)s le 28 avril 2019 au CFA-CFPA de Kerliver à Hanvec vise à accompagner désormais l’application de la loi. Au programme de cette journée gratuite : ateliers, conférences, visites, démonstrations et stands de vente de plants et outils, proposeront de découvrir des solutions pratiques pour le jardin de demain.
Les thèmes suivants seront abordés tout au long de la journée :  débuter un potager – Les auxiliaires pour la lutte biologique – Bien accueillir les oiseaux dans son jardin – L’évolution et la réglementation des pesticides – Les méthodes naturelles de jardinage – Jardiner sans désherber c’est possible – La biodiversité au jardin – Le compost – La gestion différenciée – La traction animale …