Pour la cinquième année des Balades photographiques, la commune et l’abbaye de Daoulas ont choisit de présenter la diversité de la France avec les travaux de Luc Choquer et Yann Arthus-Bertrand. Marianne Dilasser, directrice de l’abbaye de Daoulas, accompagnée de Guy Bourreau, conseiller artistique de l’exposition, nous ont expliqués ce choix de présenter différents visages de la France.

La France vue du ciel

En complément de l’exposition annuelle de l’abbaye de Daoulas, Liberté égalité diversité, qui commencera en juin prochain, les Balades photographiques se composent de deux parcours, l’un dans la ville de Daoulas et l’autre dans les jardins de l’abbaye. Le parcours de Yann Arthus-Bertrand est visible dans les rues de Daoulas, issu de son livre, La Terre vue du ciel, il interroge sur le lien de l’homme à la nature. Accrochées sur les pignons des maisons ou encore le long des quais, c’est une dizaine de photographies aériennes qui dévoilent la diversité des paysages français.

Portraits de français

Comme pour compléter cette vision de la France, le parcours de Luc Choquer, dévoile quand à lui, le portrait de ses habitants. Portraits de français, visible au sein des jardins de l’abbaye jusqu’au 5 janvier 2020, présente une série de clichés que Luc Choquer a débuté dans les années 90. Rencontrant ses sujets au gré de ses voyages en France, il a établit une série présentant la diversité de la population française. Sur le parcours, ce travail sur les français est parfois accompagné d’un système audio où le photographe explique l’histoire de la prise de vue et des personnes photographiées.