Breizh forêt bois est un programme porté par la région Bretagne et co-financé par l’Europe. Le Parc naturel régional d’Armorique l’utilise pour encourager la création et la valorisation d’espaces forestiers sur une partie de son territoire. 

Le site internet du programme Breizh forêt bois

La charte forestière du Parc naturel régional d’Armorique 

La culture forestière reste assez marginale en Bretagne où les surfaces boisées ne représentent que 13% de la superficie de la Région. Néanmoins, le Conseil régional de Bretagne a lancé le programme Breizh forêt bois sur la période 2014-2020 ; ce sont des aides publiques abondées par le Fonds européens pour l’agriculture et le développement rural (FEADER) destinées à encourager la plantation de forêts et à mieux valoriser celles qui existent. 

La sylviculture pour valoriser des terres pauvres, non cultivées, parfois en friche

Les terres sélectionnées par le programme sont des parcelles privées ou appartenant à des collectivités locales ; il s’agit de terres pauvres, difficilement exploitables pour l’agriculture ou d’autres usages, mais néanmoins accessibles pour pouvoir à terme exporter les récoltes de bois. Sur une parcelle potentiellement boisable d’au moins 3 hectares, le programme peut aider à la plantation ; si la forêt y est déjà présente, il fournit aide financière et expertise pour la transformer, privilégier les essences qui produisent du bois d’oeuvre ou d’emballage. Le pin Douglas, le châtaignier, voire les espèces encore plus nobles (mais plus longues à obtenir) comme le chêne, seront destinés à la construction ou au mobilier. D’autres espèces comme l’Épicéa de Sitka – très présent dans les monts d’Arrée – pourront servir à la fabrication des palettes. Il peut s’agir d’un investissement puisque le bois est une ressource d’avenir, mais c’est du long terme, à 40 ou 50 ans selon les essences. C’est aussi un geste écologique puisque les couverts forestiers jouent le rôle de puits de carbone et contribuent à limiter le réchauffement climatique. Le cahier des charges de Breizh forêt bois inclut d’ailleurs des critères liés à l’écologie : le projet de boisement doit privilégier la diversité des essences et être compatible avec les milieux naturels environnants.

Bois et forêts dans le Parc naturel régional d’Armorique

L’échelle territoriale du Parc naturel régional d’Armorique est pertinente pour appliquer sur le terrain le programme Breizh forêt bois et le PNRA dispose déjà par ailleurs d’une charte forestière des bonnes pratiques dans ce domaine. C’est Louis-Marie Guillon qui est chargé d’animer le programme pour le PNRA et de dynamiser la forêt, essentiellement dans les monts d’Arrée. En effet, alors que les surfaces boisées progressent, leur valorisation stagne actuellement… Parce que ces surfaces sont souvent le résultat d’abandon, de l’enfrichement des fonds de vallée, des espaces agricoles délaissés qui se sont naturellement boisés : les accrues forestières

Dans le Parc naturel régional d’Armorique, quelques 50 hectares de terrain sont concernés par Breizh forêt bois, détenus par une dizaine de propriétaires. Le PNRA s’appuie sur le CNPF (Centre national de la propriété forestière) et des experts privés pour les conseils de sylviculture, de gestion des parcelles ; ces parcelles sont suffisamment réduites pour être boisées avec une seule espèce d’arbre sans nuire à la diversité globale des milieux naturels. 

Pour le Parc, la prochaine étape est de renforcer la filière bois locale afin de permettre d’exploiter ces parcelles de forêt quand elles auront poussé.