On pourra dire que la pêche a été bonne pour les élèves de CM2 de l’école Jean Monet de Quimper. Accompagnés par Anouck Bonjean, éducatrice à l’environnement à Eau et Rivières de Bretagne, ils ont suivi un atelier de pêche au bord du Kermabeuzen.

Cet atelier, conduit par Eau et Rivières de Bretagne et financé par le Sivalodet, le syndicat intercommunal de la vallée de l’Odet, vise à éduquer les enfants à l’environnement. Lors de la sortie, les enfants sont allés, à Quimper, aux abords du Kermabeuzen, un affluent du Steïr qui se jette dans l’Odet.

Une étude du Kermabeuzen

Avant de commencer la pêche des invertébrés et des poissons, les enfants ont dû analyser la rivière, en particulier les variations du cours d’eau. Sur différentes portions du Kermabeuzen, ils sont donc allés mesurer la profondeur et la largeur de la rivière, la vitesse du courant ou encore la température de l’eau. Un autre groupe a également étudié la composition du sol qui tapisse le cours d’eau. L’objectif de ces analyses était de permettre aux élèves de mieux appréhender l’étude de l’écosystème de la rivière et de travailler avec des outils de mesure comme le thermomètre et le chronomètre.

Sensibilisation à la biodiversité

Pour étudier la biodiversité du Kermabeuzen, les enfants sont partis à la pêche aux insectes et aux poissons qui peuplent le cours d’eau. Munis d’une bassine et d’une passoire, ils sont allés déranger quelques habitants du Kermabeuzen pour les ramener en classe et les étudier avec Anouck. Parmi le butin des élèves, nous avons vu des éphémères, des larves, des gammares mais aussi des petits poissons comme le chabot et le vairon. 

Éducation à l’environnement pour les écoliers 

Eau et rivières de Bretagne anime d’autres ateliers avec les écoliers du bassin versant de l’Odet (géré par le Sivalodet). Selon les âges des enfants, les ateliers portent sur le cycle naturel de l’eau, les économies d’eau, l’écosystème de la rivière, les corridors écologiques qui permettent aux animaux de circuler, etc. Ces chantiers participatifs sont un bon moyen de comprendre la nature en profondeur ; ils leur permettront d’être sensibilisés aux questions écologiques et à la protection de l’environnement de leur commune.