S’articulant entre Ouessant et Brest, le Centre national des phares verra le jour en 2021. Mélanie Thomas, responsable du projet et Éric Vassor, directeur adjoint de la sécurité maritime à la direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest, nous ont parlés de l’articulation du projet.

Un pôle de référence

Initiée lors du Grenelle de la mer en 2009, l’idée d’implanter le Centre national des phares à Brest s’est concrétisée et verra le jour en 2021. Le Centre national des phares deviendra, à terme, l’institution référence de conservation et de transmission du patrimoine des phares et balises. Le projet s’articule sur 3 axes : la rénovation du musée des Phares et Balises d’Ouessant, la création d’un espace d’exposition dédié à a signalisation maritime d’aujourd’hui et la création d’un pôle de conservation des collections.

Des partenaires régionaux

Pour mener à bien ce projet le conseil départemental du Finistère s’est entouré de plusieurs partenaires actifs sur le territoire. Notamment le Parc naturel régional d’Armorique, la dirm Nord Atlantique-Manche Ouest, le Parc marin d’Iroise, Brest Métropole, la commune d’Ouessant, la DRAC Bretagne, la région Bretagne et Finistère 360°. La réunion de ces partenaires a permis de développer une stratégie autour de la gestion des collections et l’élaboration d’une complémentarité entre les pôles d’Ouessant et de Brest.

Un parcours touristique maritime

À terme, le souhait est de créer, autour de ce Centre national des phares, un parcours touristique dans la ville de Brest. Le pôle brestois se situant au 1er Éperon du port de commerce reliant ainsi Océanopolis au Musée de la Marine puis aux Capucins.