L’étude réalisée en 2018 par le Comité régional du tourisme sur les canaux, voies vertes et véloroutes de Bretagne met en évidence les usages multiples et l’intérêt touristique de ces chemins accessibles à tous, et pas seulement les cyclistes ! 

Retrouvez l’étude sur la fréquentation des canaux, véloroutes et voies vertes en  2018 sur le site internet du Comité régional du tourisme

Olivier Costil, directeur de Brest terres océanes fait le point sur les voies vertes et véloroutes du pays de Brest 

L’essor du vélo loisirs 

Les véloroutes et voies vertes sont fréquentées davantage par des piétons que pas des cyclistes. Entre 2013 et 2018, le nombre d’usagers en vélo a cependant augmenté de 50 %, notamment grâce au vélo à assistance électrique. 85 % des usagers sont des Français mais Allemands et Néerlandais sont de plus en plus nombreux à pédaler sur les voies vertes bretonnes. La dépense moyenne par visiteur et par jour est de 58 euros ; l’hébergement privilégié est le camping. Ces derniers proposent d’ailleurs des services adaptés : garages à vélo, systèmes de lavage rapide du linge, etc. 

Les belles voies vertes du pays de Brest

Les véloroutes / voies vertes du pays de Brest sont la V 5 (la Littorale, de Roscoff à Goulven), la V 6 qui, à terme, reliera Camaret à Carhaix, et la Vélodyssée, de Roscoff à Hendaye, en particulier le tronçon qui longe le canal de Nantes à Brest et la région de Châteaulin.