A l’heure du big data, où les informations de manière générale peuvent coûter très cher. Il existe à côté de ce modèle économique conventionnel, d’autres modèles où une dimension plus éthique peut subsister. La production d’information peut se faire de manière bien plus collaborative ! C’est le propos de l’”opération libre” mené dans le pays de Redon, par une structure finistérienne, l’association Tiriad.

L’objectif est de compiler de nombreuses données sur un territoire : des données cartographiques, historiques ou encore patrimoniales. Le leitmotiv cela pourrait être : Conçu par les habitants et pour les habitants. Qui sait peut-être que ça pourrait donner des idées ici ? L’Opération libre est avant tout un moment de partage autour des outils et des licences libres sur Internet et pose la question des usages autour des nouvelles technologies. Ce moment de rencontre est aussi une opportunité pour les habitants du territoire de rencontrer les acteurs des communautés libres numériques (Wikipedia, Open Street Map, Tela Botanica). Une opération conviviale, ouverte aux habitants, aux associations, sur une durée brève : 48h. Une fois les données collectées, celles-ci sont “libérées” sur les sites mentionnés précédemment. Ouvert à tous, sans pré-requis nécessaire, l’opération libre dans le Pays de Redon fut un véritable succès.

Pierre-Yves Cavella, membre de l’association Tiriad, a accompagné cette démarche. L’association Tiriad forme et accompagne des projets dans le domaine des usages collaboratifs numériques. Il propose une formation de découverte des outils numériques collaboratifs le 4 et 5 juillet.