De l’industrie à la nature : les sculptures de Marc Didou au domaine de Trevarez. Labours et rebours, dans la cour d’honneur du château – photo Philippe Robin

Comme chaque été, l’événement « Regard d’artiste » ouvre le domaine de Trévarez à des créateurs dont les œuvres installées dans le parc du château interrogent notre rapport à la nature. Jusqu’au 13 octobre 2019 c’est le sculpteur Marc Didou qui transforme des rebuts de l’industrie en troncs d’arbres

Les artistes invités chaque année à Trévarez partagent une réflexion sur la nature et s’inspirent des lieux pour réaliser des installations monumentales. Cette année, D’après nature de Marc Didou présente une douzaine de sculptures répartie entre les écuries et le château.

Recycler des déchets de l’économie thermo-industrielle pour façonner des arbres

Le sculpteur récupère des déchets de l’industrie : oléoducs, conduits de transmissions, arcs de forage pétroliers ou de mines de charbon, rouleaux compresseurs… Laborieusement et minutieusement, il les transforme en troncs d’arbres monumentaux qui se mêlent aux arbres du parc de Trévarez.

Son œuvre se penche sur les rapports entre l’artificiel et le naturel, elle interroge l’impact de l’industrie, en particulier thermique, sur la biodiversité, l’évolution du climat.
Il s’agit aussi de recyclage puisque le matériel que Marc Didou utilise est déjà hors d’usage ; il est aussi lié au patrimoine du château de Trevarez, un bâtiment né avec l’essor industriel.