Le colza fait lui aussi partie des Brassicacées, comme sa cousine la moutarde ou les choux, radis et autres giroflées… illustration ©Christelle Le Guen

 

En plein cœur des monts d’Arrée, le parc de l’abbaye du Relec offre un espace naturel préservé où il est possible de se balader, de pique-niquer, de visiter des expositions, d’assister à des animations et d’observer la nature. Cette année, l’exposition du potager de l’abbaye nous fait découvrir les Brassicacées.

Exposition potagère sur la grande famille des Brassicacées

Cette année, la famille végétale star de l’exposition « Espèce de… » est celle des Brassicacées. L’espèce est explorée du point de vue scientifique mais aussi jardinier et culturel. L’évolution des Brassicacées varie en fonction de leur lieu d’implantation et de différents facteurs, et ça donne de multiples déclinaisons : du chou sauvage au radis, en passant par la moutarde, la giroflée et autres brocoli, chou-fleur ou chou de Bruxelles… L’exposition dispense aussi quelques conseils aux jardiniers pour faire en sorte que les Brassicacées s’épanouissent facilement dans un jardin potager.

Koal kozh, une association conservatoire des variétés anciennes de végétaux

L’abbaye du Relec travaille en partenariat avec Kaol kozh (“vieux chou”‘ en breton)  une association de sauvegarde des variétés végétales anciennes qui sensibilise le grand public à la diversité des produits végétaux.  Beaucoup de variétés disparaissent du fait de l’uniformisation et de l’industrialisation des cultures potagères, céréalières ou fouragères. Pour lutter contre ce phénomène, Kaol kozh retrouve des graines anciennes, les apporte chez des agriculteurs qui en reproduisent des semences, avant de les diffuser et les faire connaître.