Le carré libre de Quimper : l’école des possibles ?