Les élèves du collège Louis Hémon de Pleyben (Finistère) ont organisé un débat sur le harcèlement scolaire, animé et enregistré par Radio Evasion.

Cliquez pour écouter !

C’est un sujet dans l’air du temps, malheureusement, y compris dans le Finistère : le harcèlement dont peuvent être victimes certains jeunes à l’école. Les réseaux sociaux numériques ont sans doute amplifié le phénomène mais le harcèlement a toujours existé à l’école. Devenu plus visible, il est apparu dans le débat public après quelques affaires très médiatisées, y compris des suicides d’adolescentes ou d’adolescents.

Fiction sonore sur le harcèlement scolaire

Certaines des collégiennes de Louis Hémon à Pleyben sont sensibles à ce sujet et en ont fait une fiction sonore dans le cadre d’un atelier radio. Celle-ci raconte l’histoire d’une jeune fille qui se fait harceler à cause de son physique.

Aidés par leur professeure documentaliste Stéphanie Poulmarc’h, les élèves ont également organisé un débat avec une vingtaine de leurs camarades de tous niveaux, débat que l’équipe de la radio a animé et enregistré. Plusieurs élèves ont notamment témoigné de leur propre expérience et du harcèlement qu’ils ou elles ont subi au cours de leur scolarité.

Les causes, les signes et les outils : du harcèlement au cyber-harcèlement

Les collégiens et collégiennes, mais aussi leurs professeurs, ont analysé la fiction et la réalité pour détecter les signes du harcèlement, comme les pannes d’oreiller, la “boule au ventre” avant de partir le matin ou la phobie scolaire.
Parmi les causes du harcèlement, les élèves et enseignantes ont identifié la peur de la différence, l’emprise des modes, l’effet de groupe, les rapports de pouvoir ou tout simplement la méchanceté.

Les réseaux sociaux numériques ne sont pas forcément une cause de harcèlement mais ils ont permis aux harceleurs d’agir en permanence et à tous les moments de la vie des victimes…L’utilisation des pseudonymes et avatars permet aussi d’agir en toute impunité ; et comme c’est du “virtuel” celui ou celle qui harcèle a l’impression que ce n’est “pas grand chose”, surtout s’il y a plusieurs harceleurs ou harceleuses.

Prévenir et arrêter le harcèlement scolaire

Quant aux difficultés de repérage du harcèlement scolaire, elles tiennent à plusieurs facteurs  : honte de la victime, complicité ou silence des témoins.
La proximité (possible dans un petit établissement) et la formation de l’équipe pédagogique permettent de détecter les situations et de lutter contre le harcèlement scolaire. Ce type de débat qui implique les jeunes eux-mêmes fait aussi partie des outils de la prévention. Sans oublier les autres travaux collectifs et actions culturelles qui favorisent la solidarité et la bonne ambiance au sein de l’établissement.

Il a aussi été rappelé que le harcèlement est puni par la loi.

Sur le site internet du ministère de l’éducation nationale, un protocole permet aux parents de réagir face à une situation de harcèlement dont serait victime leur enfant.