Route Finistère Sud – Photo Jean-Guy Coulange

Jean-Guy Coulange vadrouille … avec micro et casque mais aussi stylo et appareil photo. Il en rapporte des œuvres singulières entre création sonore, photographique et poétique, comme des carnets de voyages multi-sensoriels. 

Jean-Guy Coulange interviewé au Festival Longueur d’ondes de la radio et de l’écoute 2020

Invité de Longueur d’ondes, Festival de la radio et de l’écoute en 2020, Jean-Guy Coulange est un artiste sonore, photographe et écrivain qui présentait son œuvre la plus récente et qui plus est locale : « Route Finistère sud ». C’est à la fois un essai radiophonique, un livre et une exposition, composée le long de l’océan depuis l’embouchure de la Laïta jusqu’au Cap Sizun. Un travail dans la lignée de ce que l’artiste a déjà composé, en suivant notamment le fil de l’eau…

Compositions poétiques, rencontres, ambiances avec un soupçon d’improvisation

Dans la plupart de ses pièces, Jean-Guy Coulange mêle photographie, écriture et son. Qu’il s’agisse de La Traversée (du paysage), Je descends la rue de Siam, Portsall ou d’autres explorations. Ce poète produit des carnets de voyages sensibles à écouter, à regarder et à lire dans lesquels se mêlent rencontres, impressions et contemplations. L’improvisation y a sa place, les hasards de la route, les égarements et les étapes surprises, pas les plus connues. Dans Route Finistère Sud, pas de Pointe du Raz ni de Pont-Aven mais des coins plus confidentiels du Cap Sizun ou des ports comme Le Guilvinec.
Jean-Guy Coulange balise son projet et son itinéraire après quelques repérages, mais il se laisse ensuite porter par le voyage. Il réfute la démarche documentaire et refuse de hiérarchiser les sons, qu’il s’agisse des voix de ses interlocuteurs (qu’il ne présente pas) ou de sons d’ambiance. Et il s’enregistre lui-même, comme narrateur, parfois lecteur de textes. Pour lui, les personnes rencontrées au fil de ses parcours sont des personnages et le récit qui nait frôle la fiction, “augmentée” des photographies et, plus récemment, des peintures de Jean-Guy Coulange.