Frappé brutalement par le confinement comme toutes les salles de spectacle, le Novomax à Quimper reste fermé au public, sans visibilité… L’association Polarité(s) qui gère la salle de musiques actuelles, les cours et ateliers ainsi que les studios de répétition et d’enregistrement s’interroge sur l’avenir de ces pratiques.

Le site internet du Novomax et sa page Facebook

Sur la page Facebook du Novomax, des concerts sont annoncés pour l’automne. On croise les doigts mais rien n’est garanti et Christophe Dagorne le directeur de l’association Polarité(s) le sait pertinemment. Non seulement le confinement a mis un coup d’arrêt brutal à toutes les activités de l’association : concerts au Novomax, cours de musique, répétitions et enregistrements d’artistes en studio… Mais la crise sanitaire et l’évolution imprévisible du coronavirus permettent peu de visibilité.

La distanciation physique, les gestes de protection sont en fait incompatibles avec la tenue de concerts dont l’essence même est de rapprocher les artistes et le public, mais aussi les spectateurs entre eux. A quoi bon la musique en direct si on ne peut pas bouger sur son rythme ? Si le bar est fermé ? Si les chanteurs ou les musiciens de cuivres sont éloignés par crainte des postillons ? La jauge de la salle de musiques actuelles quimpéroises ne permettrait pas de toute façon la tenue de concerts en l’état actuel des directives sanitaires.

A part patienter, l’équipe du Novomax peut difficilement envisager l’avenir. On ne pourra pas éternellement proposer des concerts “en ligne”.