La tombe en V de Brennilis appartient à la Société archéologique du Finistère.

Les mégalithes sont un symbole de notre région et c’est en effet en Bretagne que se trouvent les plus anciennes “pierres levées” par ailleurs très nombreuses ! La Société archéologique du Finistère propose d’ailleurs actuellement un inventaire participatif. Son président Yves Coativy revient sur l’histoire des menhirs, dolmens, cromlec’h et autres cairns. 

Participez à l’inventaire des mégalithes sur le site internet de la Société archéologique du Finistère 

Yves Coativy, président de la Société archéologique du Finistère

Les noms des plus célèbres mégalithes sont issus de la langue bretonne : menhir (pierre levée) et dolmen (table-pierre) et ce n’est pas un hasard. C’est en Bretagne que sont répertoriés les plus anciens des mégalithes (- 5000 avant JC) et notre région en compte énormément. Beaucoup ont disparu, surtout quand l’agriculture s’est mécanisée et pendant la Seconde guerre mondiale sur le littoral où la construction des blockhaus leur a porté préjudice. Il existe des inventaires de ces monuments préhistoriques et la Société archéologique du Finistère vous invite actuellement à photographier et localiser ceux que vous connaissez. 

Les menhirs gardent largement leurs mystères

Outre les menhirs et dolmens, on peut évoquer les cromlec’hs (cercles de pierre) et les cairns, des sépultures constituées de chambres funéraires délimitées par de grosses dalles et recouvertes de pierres plus petites, dont le plus remarquable en France est celui de Barnenez. Si la fonction funéraire de ces derniers est bien établie, celle des menhirs alignés, en cercles ou isolés est nettement plus floue ; l’hypothèse de vastes calendriers ou dispositifs astronomiques est de plus en plus contestée. Les archéologues évoquent d’autres fonctions possibles : bornage d’un territoire, ostentation et identité, culte à une divinité… Et que penser des gravures dont sont ornées les parois de certains dolmens comme au Mougau à Commana ?

Des utilisations qui ont évolué au cours des âges

Et puis comme les humains ont construit des mégalithes de -5000 à -2000, et dans toute l’Europe, on peut supposer que leurs motivations et que les usages ou attributions des monuments de pierre ont évolué au fil des époques. Ce qui est certain c’est que leur construction a nécessité une certaine organisation sociale et un minimum de main d’oeuvre. Les pierres étaient parfois acheminées sur 20 kilomètres !

Ensuite, les mégalithes ont continué à “vivre” – au Moyen Âge notamment – de la christianisation de certains menhirs sur lesquels ont été sculptés des personnages ou des croix, à l’emploi de leur matière première pour d’autres constructions, en passant par des rituels pour favoriser la fécondité voire l’utilisation comme pilori (on trouve des traces d’encoches qui laissent penser qu’on pouvait attacher des gens sur certains menhirs).