Les îles de la mer d’Iroise (Ouessant, Sein et Molène) et leur environnement maritime bénéficient du label Unesco Réserve de biosphère depuis 1988. C’est une démarche qui vise à préserver conjointement le patrimoine culturel et les richesses naturelles spécifiquement insulaires. Les actions sont coordonnées par le Parc naturel régional d’Armorique avec l’aide du Parc naturel marin d’Iroise.

Le nouveau site internet de la réserve de biosphère Unesco des îles et de la mer d’iroise

 

Camille Bélurier, chargée de mission Réserve de biosphère des îles et de la mer d'Iroise pour le PNRA

Le patrimoine insulaire dans toutes ses dimensions

La Réserve de biosphère des îles et de la mer d’Iroise est l’une des 14 réserves qui bénéficient de ce label Unesco en France, c’est la seule du grand ouest de la France et la plus petite en nombre d’habitants avec 1 218 habitants recensés en 2018 sur les trois îles. En fait, elle regroupe les îles d’Ouessant, Molène et Sein, la mer d’Iroise qui les entoure, ainsi que de la commune du Conquet, soit une superficie de presque 100 000 hectares, (98% de surface marine).

Le mot “réserve” ne doit pas prêter à confusion. Certes, il s’agit de protéger les milieux naturels de la zone, mais il s’agit aussi de préserver la culture insulaire et les adaptations humaines à ce milieu si particulier que sont les îles. Les phares, les murets, les petits moulins à vent sont donc autant d’éléments qui sont valorisés par le label.

Le Parc naturel régional d’Armorique travaille en lien étroit avec le Parc naturel marin d’Iroise pour préserver ou restaurer les écosystèmes terrestres et marins, promouvoir les pratiques touristiques durables, les productions locales, encourager la pêche responsable. Habitant(e)s, élu(e)s et autres actrices et acteurs du territoire sont impliqués en permanence dans les actions.

Des initiatives et des ambassadeurs pour l’Iroise

Les trophées de la réserve de biosphère récompensent chaque année les initiatives les plus intéressantes en lien avec ces domaines. Un “fablab” qui met des équipements numériques à disposition des Molénais/ses, un maraîcher installé à Molène, les collègiens des îles du Ponant qui ont créé un jardin botanique insulaire en partenariat avec le Centre d’Etudes du Milieu d’Ouessant et le Conservatoire Botanique de Brest, ont reçu les précédents trophées.
Le lauréat 2020 est la marque collective Savoir-faire des îles du Ponant, qui va même au-delà de l’Iroise et qui appui la création, le développement et la reprise d’entreprises sur les îles du Ponant (de l’île d’yeu en Vendée à l’archipel de Chausey en Normandie).

Toutes celles et ceux qui vivent dans les îles de l’Iroise, associations, entreprises ou personnes, peuvent intégrer le réseau des éco-acteurs de la réserve de biosphère et devenir ambassadrices/eurs de la démarche.

Et les collégiens des îles du Ponant travaillent sur un futur projet de coopération avec d’autres collèges de réserves de biosphère Unesco.