Crédit photo: David Geoffrion

Gallant, la goélette de la Blue Schooner Company, se prépare dans le port de Douarnenez pour sa prochaine transatlantique. Départ prévu fin novembre ou début décembre 2020 selon les conditions météorologiques.

Gallant, un transport de fret non polluant

Guillaume Roche et Jean-François Lebleu, capitaines de la marine marchande, ont créé la Blue Schooner Company en 2017. Ces deux passionnés de la voile et de la mer souhaitaient devenir acteurs, à leur niveau, de la lutte contre le changement climatique et la pollution. Pour Guillaume Roche, Gallant est le chaînon manquant à la proposition d’une consommation éthique et/ou bio. En effet, ces produits sont d’ordinaire acheminés par le transport maritime conventionnel qui pollue aussi bien l’eau que l’air avec l’utilisation de fuel lourd. Gallant circule grâce à ces voiles et à l’énergie du vent. Le moteur est utilisé uniquement pour circuler dans les ports.

Avec leur goélette Gallant, la Blue Schooner Company propose aux producteur.rice.s et aux consommateur.rice.s un transport de fret non polluant. Ce transport à dimension humaine permet aussi à la Blue Schooner Company de rencontrer et de faire du lien avec les producteur.rice.s et les consommateur.rice.s. Le souhait de la Blue Schooner Company est aussi de mettre à disposition des scientifiques ce transport maritime afin de faire des mesures de température, de salinité de l’eau, etc.

L’histoire de Gallant

C’est en tant que bateau de pêche que cette goélette a été construite en 1916 en Hollande. Elle est devenue cargo assisté à la voile après avoir été motorisée. En 1987, il est racheté par une fondation dans le cadre d’un projet de réinsertion de jeunes en difficulté qui restaurent totalement le voilier.

A partir de 1993, Gallant embarque des passagers à son bord. En 2017, il est acheté par Jean-François Lebleu qui ouvre un nouveau chapitre au Gallant: le transport de marchandises.

Le voyage à bord de Gallant

Lors des transatlantiques, Gallant accueille quatre marin.e.s professionnel.le.s, des matelots en formation, des stagiaires,… Pour le bon fonctionnement de la goélette, il faut être sept. Gallant peut officiellement embarquer 21 personnes mais, avec la place dédiée aux marchandises, la Blue Schooner Company se limite à 12 personnes maximum.

Selon Guillaume Roche, “le confort à bord est relatif mais correct”. Heureusement, pour celles et ceux qui ont dû rester 52 jours en mer sans arrêt à cause du Covid, ce printemps dernier.

Le prochain voyage de Gallant est riches d’étapes: îles Canaries, Porto, Barbade, Guadeloupe, Martinique, Grenade, Colombie, Mexique,…  La Blue Schooner Company va affréter de nombreuses marchandises: rhum, sucre, café, cacao, épices, huile d’olive,…

L’avenir de la Blue Schooner Company

La Blue Schooner Company reçoit de nombreux retours positifs et des demandes pour l’Amérique du Sud et l’Afrique. C’est dans cette idée de développement que s’imagine la Blue Schooner Company: acquérir d’autres bateaux, parcourir de nouvelles routes maritimes,… D’autres compagnies développent comme eux le transport non polluant avec des voiliers cargos, ou moins polluants avec des cargos assistés à la voile.