Après un premier épisode réalisé lors du forum de la trame verte et bleue du Parc naturel régional d’Armorique, voici une deuxième chronique radio de fiction futuriste écologiste. Un double reportage en 2051 nous plonge dans la question de la trame noire, entre éclairage artificiel et nuit naturelle.

Réécoutez l’épisode 1 des chroniques de Radio TVB

Ecoutez les reportages du 14 janvier 2051 sur Radio TVB

Outre la trame verte et bleue*, il est important de s’interroger aussi sur la trame noire, autrement dit la préservation de la nuit naturelle, loin des éclairages artificiels de nos villes et autres espaces urbanisés.
Ces éclairages, maintenus une bonne partie de la nuit, ont en effet de multiples conséquences sur les rythmes biologiques de la faune et de la flore, mais aussi sur la santé humaine. La lumière artificielle perturbe la vie de nombreux animaux nocturnes qui sont dès lors menacés. Notre sommeil est lui aussi atteint. L’énergie est dépensée peu utilement, et les astronomes ont de plus en plus de mal à observer le ciel.

Cette courte fiction futuriste vous projette dans deux vallées, l’une très éclairée de multiples Leds, l’autre qui a choisi de vivre au rythme de l’alternance jour/nui naturelle.

*La trame verte et bleue organise la préservation de la continuité écologique entre les milieux naturels, terrestres et aquatiques, pour permettre aux espèces sauvages, animales et végétales, de circuler et de vivre ; ces “couloirs écologiques” leur permettent de se déplacer, se nourrir, se cacher des prédateurs, se reproduire. Mais l’artificialisation des sols a morceler les habitats ou créé des barrages insurmontables qui nuisent à la biodiversité.

Retrouvez la trame verte et bleue sur le site internet du Parc naturel régional d’Armorique