Tchers s’inspire de ses influences musicales, ses “teachers” (enseignants), et espère pouvoir transmettre à son tour sa musique à d’autres.

Les années de cœur de Tchers, ce sont les années 90 et l’électro anglo-saxonne (The Chemical Brothers, The Prodigy, Fatboy Slim) ainsi que la French Touch avec Daft Punk. Plus récemment il y a aussi les artistes du label Ed Banger qu’il affectionne particulièrement. Il a également beaucoup écouté de pop-rock, des Beatles à Oasis en passant par Blur, et du hip hop avec les Beastie Boys et Roots Manuva. En 1997, c’est la révélation avec l’album The Fat of the Land de Prodigy : le morceau Firestarter lui fait réaliser que l’on peut mélanger plein de genres, dont certains qu’il ne connaissait même pas auparavant.

Tchers peut retracer sa propre histoire en musique grâce à ses influences, et il se dit que pourquoi pas, un jour il fera peut-être aussi partie de l’histoire d’autres musiciens en tant que teacher.

Pour en apprendre plus sur Tchers, son projet, sa musique et sur la création musicale et ses effets, écoutez son interview dans Sonar !