En 1995, sort une série d’animation japonaise qui va gentiment secouer le genre. Autant par le côté “mécha” que par le coté humain, Neon Genesis Evangelion va apporter un souffle de nouveauté. Mais attention, on est à mille lieux de Goldorak ! Bienvenue à Tokyo-3, terrain d’affrontement de géants terrifiants.

Vous reprendrez bien un peu de science-fiction ?

Aujourd’hui je vais vous parler de robots géants qui sauvent l’humanité.

Non il ne s’agit pas de goldorak, ni de pacific rim , ni de gundam,ni de macross ,ni de patlabor…

Aujourd’hui je vais vous parler de Néon Gensesis Evangelion.

Evangelion, je vais la nommer comme ça c’est plus court, est une série d’animation de 26 épisodes diffusée à partir de 1995 au japon.

Elle est écrite et réalisée par Ideaki Anno, il a auparavant travaillé sur Nausicaa un film aux accents écologiques et Les ailes d’honéamise  , l’histoire de la conquête spatiale dans un univers fictif.

Le monde en 2015…

L’action se situe en 2015 au japon, oui je sais mais en 1995 ,2015 ça parait loin …

Nous sommes donc au japon, à Tokyo 3 plus exactement , pourquoi Tokyo 3 ?, j’y reviendrais plus tard.

Et d’emblée, la situation ne parait pas brillante , on a l’impression que le paysage a subi une inondation … et c’est a peu près ce qu’il s’est passé.

15 ans plus tôt en 2000 , une explosion cataclysmique se produit au pole sud.

Il s’en suivra bien évidemment des conséquences dramatiques, fonte des glaces, montées des eaux , dérèglement climatique et bien évidemment disparition de la moitié des êtres vivants sur Terre.

L’explication de cette explosion appelée le second impact : un météorite a heurté le pole sud à 1/10 eme de la vitesse de la lumière.

Radical.

Au début du premier épisode, nous faisons la connaissance du personnage principal : shinji Ikari un jeune homme de 14 ans.

Il arrive à Tokyo sur invitation, ou plutôt sur ordre de son père.

Alors qu’il essaye de joindre sans succès la personne qui devait l’accueillir, il se trouve plongé au beau milieu d’un affrontement entre les militaires et … une créature bipède.

D’environ 40 mètres de haut et qui s’acharne a vouloir entrer dans tokyo-3.

En détruisant au passage les engins volants qui lui barre la route.

Un des ces engins qui d’ailleurs tombe pas loin de Shinji il en réchappe de peu grâce à l’intervention de Misato Katsuragi ,c’est elle qui devait l’acueillir.

Le capitaine Katsuragi n’est pas juste le taxi qui transporte Shinji. Elle est le commandant des opérations de la Nerv.

Mais je vous en reparle plus tard.

Pendant que la créature se dirige vers Tokyo-3 , notre jeune héros est conduit dans le QG souterrain de la Nerv.

Il y retrouve son père qui en est le directeur.

Tout de suite ,on se rend compte qu’entre ces deux-là ,c’est pas le grand amour.

Le père n’a pas demandé au fils de venir pour tailler la bavette mais pour une mission … surprenante.

Gendo, le père, veut que son fils pilote une EVA pour combattre la créature qui progresse toujours vers la ville.

Comment ça marche ?

Alors une EVA c’est quoi ?

L’EVA est un humain de synthèse , certes c’est pas vraiment un robot mais son aspect fait très « mecanique ».

Elle ,parce qu’on en parle à chaque fois au féminin, a une apparence humanoïde mais avec des proportions différents des humains.

Le torse est très long et fin, il n’y a quasiment pas de hanches.

Là où ça commence a faire bizarre ,c’est la partie haute du corps , sur les épaules il y a des extensions ressemblant à des ailerons et la tête est différente pour chaque modèle d’EVA.

1 œil ,à la façon cyclope pour l’EVA 00, 2 yeux classiques et une corne pour l’EVA 01 et 4 yeux et 2 cornes pour l’EVA 02.

Leur taille est estimée à environ 80 mètres. Ça fait déjà une belle bête.

Elles fonctionnent par synchronisation psychique avec un ou une pilote.

Qui prend place dans une entry plug, une capsule à la forme d’une torpille qui est insérée au niveau de la nuque de l’EVA.

Pour donner un ordre de grandeur, c’est comme si on vous insérait votre majeur à la base du cerveau.

Une fois fermée , l’entry plug est remplie de LCL un liquide ambré très riche en oxygène qui favoriserait le taux de synchronisation .

Pour faire fonctionner l’EVA , le/la pilote n’a qu’a penser à une action pour qu’elle se fasse.

Pour parvenir à un fonctionnement optimal et fluide de l’EVA il faut une synchronisation très poussée et donc d’un échange d’information dans les 2 sens . 

Les pilotes sont en osmoses avec leur machine , ce qui peut se révéler handicapant car tout dommage causé à l’EVA est transmis au pilote sous forme d’influx nerveux.

 Si l’EVA a le bras cassé le/la pilote va croire que c’est son bras qui est cassé.

Même si on est prévenu de ce désagrément, faire la part des choses doit être difficile qui plus est en situation de combat.

C’es bien joli tout ça mais à quoi ça marche ces engins ? je dirais un peu comme nous : à l’électricité !

En situation normale, si l’on peut dire, elles sont alimentées par un câble qui leur arrive dans le dos, en cas de nécessité le câble peut être débranché, les EVA ont alors une réserve de 5 minutes qui  tombe à 1 minute en cas d’efforts violents et soutenus.

Et ça des efforts violents et soutenus elles vont en faire !

Elles sont agiles ,rapides , dans un épisode on voit l’un d’entre elles courir à la vitesse du son et sauter au-dessus d’une ligne à haute tension comme un athlète saute un haie.

Elles se débrouillent au corps à corps et peuvent même mettre des objets énormes en orbite !

Vous allez me dire, mais à quoi elles servent ?

Sous la surface

Leur mission est de protéger Tokyo-3 des attaques des anges.

Mais tokyo-3 n’est que la partie immergée d’un dispositif beaucoup plus conséquent ,elle est une sorte de ville forteresse au service des EVA pour protéger ce qui se trouve sous terre.

Et sous terre il y a le géo front , une cavité sphérique énorme, 13 kilomètres de diamètre !

On y retrouve les installations de la NERV .

Je l’ai déjà évoqué à plusieurs reprise, il est peut-être temps de vous expliquer ce qu’est la NERV.

 La NERV est une organisation qui dépend des nations unies dont le but est de combattre les anges par le biais des EVA.

Son autorité est limitée géographiquement à la région de tokyo-3 mais elle supplante toutes les autres en cas de force majeure, y compris l’armée.

Son QG est situé dans le central dogma qui est lui-même au centre du géo front.

Et c’est justement là que veut se rendre la créature que j’ai évoqué plus tôt.

Je vous ai parlé d’anges, hé bien cette créature en est un .

On est très loin des jeunes gens avec des ailes immaculées dans le dos !

Ces êtres, car il y en aura plusieurs, auront tous le même objectif, pénétrer dans le géo front pour entrer en contact avec Adam le premier des anges et provoquer le troisième impact qui finira de détruire l’humanité.

La pression qui repose sur les pilotes des EVA est donc énorme, ils ont tout simplement la sauvegarde de l’espèce humaine entre leur mains ….

Cette tache ne sera pas simple, déjà, il y aura 13 anges à affronter avec chacun sa particularité.

Le premier que Shini a combattu avait un aspect vaguement anthropomorphe ; le deuxième ressemble à une seiche.

Le troisième est un cube qui lance des rayons énergétiques qui peuvent faire fondre une montagne.

 Au-delà de leur apparence étrange, ils ne semblent pas véritablement belliqueux.

Ils apparaissent comme par magie, se dirigent droit vers Adam en éradiquant tout ce qui se trouve sur leur passage.

Ce ne sont pas des monstres vocifèrent comme peut l’ètre Godzilla.

Ils sont justes implacables ,résistants et dotés d’une sorte de bouclier qui les mets à l’abri de toute arme conventionnelle : l’AT field

On pourrait comparer ça avec un bouclier électromagnétique deployable à l’envie.

Petite anecdote : les humains disposeraient aussi d’un at field mais d’une puissance infinitésimale.

Les EVA peuvent elles aussi générer un at field de puissance équivalente à celui des anges.

Les pilotes :

Shinji n’est pas tout seul pour lutter contre les anges , il y a 2 filles avec lui.

Rei ayanami , la première enfant choisie pour piloter une EVA ,on ne sait rien d’elle, mutique et effacée ,elle trouble Shinji par sa ressemblance avec une personne qu’il croit connaitre.

Asuka Sohryu Langley 2eme pilote choisie est à l’opposé de Rei . Exubérante, grande gueule il faut bien le dire, elle a une haute opinion d’elle-même.

Bien qu’ayant le même âge que les 2 autres pilotes, elle les considère comme des gamins et se voit plus comme une adulte.

Le sort du monde repose donc sur 3 ados ?

Ils sont le fer de lance d’une organisation forte de milliers de personnes sans lesquelles ils ne pourraient rien faire.

Mais c’est quand même eux qui vont au charbon et qui risquent leur santé physique et mentale à chaque combat.

Combats qui sont à chaque fois des improvisations , les anges ne dévoilant leur capacité qu’au dernier moment.

Mais le combat contre les anges n’est pas le seul affrontement qui prend place à Tokyo-3.

La NERV doit aussi batailler contre un ennemi plus sournois : la Zeele organisation secrete , forcement qui n’a qu’un seul but le plan de complémentarité de l’homme.

Ce plan trouvé dans des manuscrits immémoriaux , annonce une prochaine étape de l’évolution de l’espèce humaine.

Mais les anges sont là pour contrecarrer ce plan , c’est pour quoi la Zeele a fondé la NERV pour combattre les anges.

Tout en se méfiant de Gendo Ikari .

Pas simple comme trame narrative !

Je recapitule :la Zeele a créé la NERV pour lutter contre les anges avec Gendo Ikari à sa tête , il est le seul capable de mener cette mission a bien. Mais la Zeele surveille de près Gendo car il est aussi suceptible de contrer la mise en place du plan de complémentarité.

Le second impact

Au début de la présentation, je vous ai parlé du second impact, pourquoi second ?

He bien car il y en a eu un premier. Il a eu lieu il y a environ 4 milliard d’années , une planète errante de la taille de Mars a heurté la Terre , ce qui a créé la Lune.

C’est dire le niveau cataclysmique qui est attribué au second.

 Mais on va vite découvrir que le second impact n’est pas un impact…

Il s’agit d’une expérience qui a mal tourné, c’est peu de le dire !

 En 2000 , un géant endormi est découvert dans les glaces du pole sud, des scientifiques sous les ordres de la Zeele vont tenter d’entrer en contact avec lui en le fusionnant avec de l’ADN humain.

Mais quand on commence à jouer aux apprentis sorciers, des fois ça se retourne contre vous.

Là ça ne loupe pas, Adam  se réveille et provoque ce qu’on appelle le second impact qui transformera le pole sur en un océan rouge et stérile et provoquera toutes les calamités décrites plus tôt.

Voila pourquoi aucun ange ne doit rentrer en contact avec Adam.

Des machines, plein de machines !

Alors pourquoi Neon Genesis Evangelion vaut le détour ?

Déjà pour ce qu’on appelle le mécha-design , le design de tous les éléments mécaniques.

Les EVA ne ressemblent pas du tout aux robots géants qu’on a pu voir auparavant , leur prédécesseurs sont mal dégrossis ,balourds.

Ils ne bougent pas beaucoup, ils semblent empruntés, aux mouvements lents. Parfois ils lancent des projectiles mais ça ne va pas beaucoup plus loin.

Leur pilote les dirige par le biais de moults leviers et manettes. Ou alors, comme dans goldorak , il y a seulement 2 manettes et ne sait pas trop comment ça marche.

Et vous n’avez pas idée combien ça peut être frustrant de ne pas savoir comment ça marche !

On nous balance le truc comme ça et demmerdez-vous !

 Le fan de mécha, que je suis, a besoin de savoir , même si ce n’est pas réaliste, on le sait c’est de la SF , il faut que ce soit cohérent ! 

Dans Evangelion on a des réponses, l’ensemble parait « crédible », la liaison pilote/machine par le biais du LCL, des connexions nerveuses , la synchronisation , parfois fluctuante en fonction de l’état d’esprit du pilote.

Tout ça fait que l‘on adhère à l’idée.

Et on jubile d’autant plus que là le robot va au contact, un signe supplémentaire du niveau d’engagement que l’on attend des EVA : leur arme de prédilection est un couteau.

L’arme ultime du corps à corps.

Les combats se font a portée de poing tout en fluidité, ils sont rythmés, intenses.

Ça envoie du bois.

Pas seulement les robots, tout leur environnement est raccord , les équipements sont démesurés , à leur échelle.

De plus les EVA ne sont pas de simples pantins que seul un pilote peut animer.

Elles sont dotées d’une âme propre.

Et ça semble faire consensus en SF , un être vivant créé de toute pièce ne peut vivre sans une âme.

Dans le film The island réalisé par Michael Bay , le constat est le même , un organisme a besoin d’une âme. Sans celle-ci l’organisme meurt.

Ca rajoute encore une couche sur le coté spirituel de la série, mais j’y reviendrais.

Les scènes de combats sont contrebalancées par des passage plus légers ,par exemple la vie quotidienne des héros qui restent avant tout des ados avec tout ce que cela implique , le lycée , les amis, les amours …

Mais Evangelion ,ce n’est pas que ça , il y a une grande part d’introspection de la part des personnages principaux.

Pour résumer on pourrait dire que c’est Goldorak au pays de Freud.

Petite aparté : je n’ai pas choisi Goldorak par hasard.

Actarus le héros de la série a volé Goldorak aux forces de véga qui s’en étaient servi pour conquérir sa planète.

Il s’en servira contre eux pour les empêcher de faire main basse sur la Terre.

Dans Evangelion , les EVA sont des clones d’Adam et elles combattent les anges.

Le parallèle entre les deux séries est troublant.

Et il ne s’arrête pas là, Actarus est le fils (adoptif certes) du chef du dispositif qui combat les envahisseurs de véga. 

Actarus ressemble beaucoup à Shinji par son état d’esprit et on doit lui forcer un peu la main pour piloter Goldorak.

Evangelion est une série originale mais les inspirations, conscientes ou non sont le lot de toute création.  

Voila pour le coté Goldorak , alors pourquoi Freud ?

Psychothérapie …

Cette série est connue aussi pour une reccurence : l’introspection des personnages et la présentation de leurs failles psychologiques.

Tous les personnages principaux auront droit à leur analyse.

Tout d’abord Shinji : dés les premières minutes, on se rend compte que la relation avec son père est problématique. Il faut dire qu’il n’a pas été gâté durant ses premières années.

  Sa mère meurt lors d’un test sur l’EVA 02 . Durant un essai de synchronisation, son corps est dissout dans l’entry plug. Shinji aurait assisté à la scène, même si il n’en a pas souvenir.

Sur ce, son père l’abandonne et le confie à un tuteur pour s’occuper pleinement de la NERV , le petit garçon a 4 ans …

Shinji est un garçon timide ,totalement effacé , il ne semble avoir aucun égo . Un jour on lui demande pourquoi il pilote une EVA, il réponde : parce qu’on me l’a demandé…

Il n’existe que par et pour les autres , ce n’est pas de l’altruisme , c’est qu’il souffre d’un grand manque de considération et de confiance en soi . Il fait ce qu’on lui demande de faire mais il est heureux quand on le félicite.

Dans ces moments il existe pour quelqu’un , il compte pour quelqu’un.

Rei , elle est un mystère savament entretenu pendant une grande partie de la série et on comprendra pourquoi à la fin de la série.

Elle n’en reste pas moins un bon petit soldat qui exécute les ordres sans se poser de question , même si elle doit aller jusqu’à se sacrifier.

Vient ensuite Asuka, la petite peste. Arrogante, sure d’elle. Elle pilote une EVA pour être félicitée, ça flatte son égo. Elle ne supporte pas que l’on félicite Shinji , pour elle tous les honneurs lui reviennent de droit

Mais ce genre d’attitude ça peut marcher tant que tout va bien.

Au premier accroc, tout s’effondre comme un château de carte et reconstruire une confiance bâtie sur des fondations branlantes n’est pas simple.

Gendo Ikari , le père de Shinji est tel un roc , imperturbable ,implacable , prèt à sacrifier son fils pour le bien de la mission. Il ne le considère que comme le pilote de l’EVA 02.

C’est la mort de sa femme qui le hante et il ne rêve que du moment où il sera de nouveau uni à elle.

Mais cette réunion n’est pas simple à organiser …

Misato Katsuragi , la cheffe des opérations de la NERV et nounou des pilotes . Elle est la seule survivante de l’expédition dont faisait également parti son père ,qui a réveillé Adam en 2000 au pôle sud.

Sa haine envers les anges n’en est que plus farouche.

Elle entretien avec les hommes des rapports surpeficiels de peur de s’attacher . Bien que reconnaissant envers son père qui l’a sauvé , elle lui en veut d’avoir sacrifié sa famille à son travail à la NERV.

Rein d’étonnant donc à ce que Misato se retrouve un peu dans Shinji.

Ce qui l’opposera à un autre personnage Ritsuko akagi, l’alter égo scientifique de Misato pour les opérations de la NERV. Elle, elle raisonne plus de manière cartésienne et laisse moins la place aux émotions.

Elle aussi a un passé familial lié à la NERV, sa mère a participé à la fondation de l’organisation .

Elle a même construit MAGGI le super-ordinateur qui veille au bon fonctionnement du central dogma.

Cette mère qui se suicidera une fois sa tache terminée ,se sentant trahie par Gendo.

Misato et Ritsuko , bien que très bonnes amies ,s’opposent parfois sur la gestion des pilotes.

Misato étant plutôt une mère poule et Ritsuko moins sentimentale rejoignant sur ce point Gendo.

Les portraits que j’ai brossés ne sont qu’un survol des personnages, l’introspection se faisant parfois beaucoup plus profonde, voire intime pendant la série.

Toutes ces interactions relèvent d’un principe qui est présenté en sous -texte : le dilemme du hérisson que l’on doit au philosophe Schopenhauer

C’est une allégorie sur les relations humaines. Les hérissons, lorsqu’ils ont froid se rapprochent les uns des autres pour garder un peu de chaleur, mais si ils se rapprochent trop , ils se blessent avec leurs épines.

Pour se préserver, au risque de souffrir de solitude, il est préférable de garde une certaine distance avec les autres.

Le tout, selon Schopenhauer est de trouver la bonne distance.

Facile à dire …

Et la religion ?

Il y a un point qui a du vous marquer depuis le début de l’émission, c’est l’utilisation d’un lexique religieux, catholique pour être précis.

N’y voyez aucun prosélytisme .

Ideaki Anno était fasciné par l’iconographie et les textes catholiques mais aussi de la Cabale .

Il les a utilisé plus dans un but mystique et folklorique.

Pour les japonais, plus habitués au bouddhisme et au shintoïsme , la religion catholique est exotique.

 Comme peuvent l’être pour nous le confucianisme ou l’hindouisme.

Neon Genesis Evangelion avec son approche nouvelle de la partie Mécha et profonde voire medicale de la psychologie de ses personnages ,a créé un choc.

Ideaki Anno a su réinventer le genre en proposant des idées originales ,parfois dérangeantes mais très souvent marquantes.

En alternant des scènes d’une sauvagerie gore et des moments de la vie (presque ) quotidienne d’un groupe d’ado , il a su créé un univers dystopique , post-apocalyptique  mais tellement riche.

En mélangeant science et religion dans un maelström à la fois angoissant mais passionnant.

 On s’y replonge à chaque fois en craignant l’arrivée prochaine d’un ange et espérant l’apparition d’une EVA pour nous sauver.

J’espère que je vous ai donné envie de commencer à explorer l’univers d’Evangelion .

Et je ne vous ai pas tout dit, histoire de vous réserver quelques surprises.

Je vous donne rendez-vous dans un mois pour un nouveau numéro de Vous reprendrez bien un peu de Science-Fiction.