En tant qu’association d’éducation à la citoyenneté, le Cicodès propose des ateliers d’éducation aux médias dans les collèges et lycées du Finistère. Ce sont des moments d’expression importants pour les jeunes qui ont rarement l’occasion de s’interroger sur leurs pratiques d’information et leurs usages des médias. 

Retrouvez l’association de solidarité internationale Cicodes une fois par trimestre dans Lem.

Réécoutez l'émission avec Amandine Duthoit, animatrice du Cicodès

Le Cicodes intervient ponctuellement à la demande des enseignants, en particulier en quatrième quand les médias sont au programme, ou à l’occasion des semaines de la presse à l’école ou des Classes @ctu du Finistère. Les élèves des collèges et lycées se révèlent souvent avides de discussions et d’expression sur ces médias dont les supports et contenus se sont tant multipliés avec l’avènement du numérique. A la fois familiers et déroutants, les médias devraient faire l’objet d’échanges au sein des familles, entre parents et enfants, mais ce n’est pas toujours le cas. L’éducation nationale s’empare de ces questions depuis quelques années et les associations comme le Cicodès sont présentes pour proposer des méthodes d’expression : débat mouvant, jeu par équipe, analyse collective de vidéo, etc.

Des sources d’information aux grands enjeux liés aux médias

Les jeunes sont d’abord interpelés sur leurs usages des médias ; bien sûr les réseaux sociaux sont majoritaires mais les plateformes peuvent être très différentes d’une classe à l’autre : Tik tok, Instagram Whatsapp, Snapchat, Discord… La presse est encore parcourue, quand elle est gratuite. La télévision est peu citée comme source d’information. Quand aux sujets qui interpellent les jeunes, ils sont moins caractérisés par leur thématique que par l’émotion qu’ils génèrent : ce sont les informations amusantes ou surprenantes qui retiennent l’attention avant tout. Quelques thèmes ressortent cependant plus souvent comme le sexisme et le racisme. 

Pour les collégiens, un axe important des ateliers, c’est celui de l’identification d’une source fiable d’information et de la vérification d’une information : comment reconnaître une “infox” ? Qu’est-ce qu’une théorie du complot ? Est-ce parce qu’une information est partagée par un très grand nombre de personnes sur les réseaux sociaux qu’elle est plus “vraie” pour autant ? Quelle est la différence entre un fait et une opinion ou une théorie ?

Les lycéens peuvent quant à eux être sensibilisés aux enjeux “politiques” voire géopolitiques : la censure, l’importance des médias en démocratie, leur modèle économique et leur financement, les droits et devoirs (ce qui relève du délit ce qui relève de la liberté d’expression), l’anonymat sur les réseaux sociaux, et la différence entre cette question et la protection des données, le traitement des pays étrangers dans les médias français…