Le rôle de l’abbaye de Landévennec dans la société médiévale bretonne

On retrouve la société archéologique du Finistère et son président, Yves Coativy pour une nouvelle émission dédiée à l’abbaye de Landévennec et à son intérêt historique. L’occasion de se replonger dans l’histoire médiévale de la presqu’île de Crozon et les enjeux économiques, politiques autour de l’abbaye au Moyen Âge.

L’abbaye de Landévennec est un lieu où l’histoire s’écrit sur 1500 ans. Créée à la fin du Vᵉ siècle, elle n’a pas survécu à la Révolution française. Elle renaitra plus tard, au milieu du XXᵉ sous la forme de la nouvelle abbaye. Le site historique est exceptionnel du fait son patrimoine archéologique. Un lieu de mémoire de la culture bretonne où l’histoire de l’abbaye suit les soubresauts de l’histoire de la Bretagne dans toute sa splendeur … ou sa décadence. L’ancienne abbaye et son musée sont aujourd’hui des lieux remarquables à visiter de toute urgence après la réouverture des musées. Un panorama de l’histoire de la Bretagne où les découvertes historiques et scientifiques sont mises en valeur au sein du musée. 
L’histoire de l’abbaye est notamment connue grâce au cartulaire de Landévennec, des documents qui ne sont pas originaux, mais qui ont été mis par écrit au milieu du Moyen Âge, suite à la mise à sac commise par les Vikings en 913. Une source historique de haute importance avec une certaine marge d’erreur qui peut poser des problèmes d’interprétation. Un document remarquable qui rejoint les autres cartulaires bretons. Au fur et à mesure, d’autres documents viennent compléter les vies de saint Guénolé (fondateur de l’abbaye) et nous permettent de mieux connaitre l’histoire du lieu et sa fondation.
Photo prise par Runvald, CC BY-SA 4.0, Ancienne abbaye Saint-Guénolé de Landévennec, sur la Presqu’île de Crozon dans le Finistère, 1/04/2013,