Ce samedi 26 juin 2021, le Tour de France part de Brest. Entre le 26 juin et le 29 juin, le Tour de France passe dans les 4 départements bretons. La 1ère étape entre Brest et Landerneau offre une belle boucle vallonnée dans le Finistère. La 2ème étape entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne est aussi accidentée. Les 3ème et 4ème étapes, entre Lorient et Pontivy, puis Redon et Fougères seront plus favorables aux sprinters.

Le site internet du Tour de France

Première étape : un beau tour du Finistère de Brest à Landerneau

Cette année, le Tour de France va passer dans les quatre départements bretons. Il part de Brest ce samedi 26 juin 2021.

Après un départ de Brest, par le pont de Plougastel, les concurrents se dirigeront vers la Cornouaille via Le Faou, Argol, Plonévez-Porzay, Locronan, Plogonnec et Quimper. Après la boucle en plein centre-ville de Quimper, ce sera la remontée vers les monts d’Arrée, via Briec et Pleyben. Puis Brasparts, Saint-Rivoal et Saint-Cadou avant de prendre la direction du pays de Landerneau.

Mais avant l’arrivée à Landerneau, le Tour va aussi passer tout près de la radio puisque Le Faou est sur le tracé ; avec une traversée aux alentours de 13h juste avant le franchissement du pont de Terenez : là c’est pour la beauté des images !

Le Tour de France passera aussi à Châteaulin vers 15h et à Hanvec vers 16h10.

La 1ère étape du Tour de France sera donc une étape 100% finistérienne, une jolie boucle longue de 197,8 kilomètres. C’est une étape de type “accidenté”. Après un départ assez calme, la première grimpette est celle de Trébéolin après le bourg de Loperhet. Il s’agit de franchir le relief formé par la résistante formation des schistes et quartzites de Plougastel qui est un marqueur récurrent du paysage sur tout le parcours.

Ce parcours Brest-Landerneau compte pas moins de sept bosses, pas mal pour cette première journée. Celle de Locronan se dessine comme “la” bosse de cette étape et la mythique côte de Stang Ar Garront ne devrait pas surprendre les locaux. Le sprint intermédiaire de Brasparts se fera aussi en montée et ne sera pas à l’avantage des sprinteurs. Au bout du chemin, à Landerneau, tout pourrait se jouer au cours d’une arrivée très raide par la rue de la Fosse aux Loups. Une côte de 3 km, et un passage à 14% de dénivelé qui pourrait offrir un final explosif.
Ce sera surtout sélectif et il est donc difficile  difficile d’imaginer un régional de l’étape remporter cette première étape. Le Berrichon Julian Alaphilippe pourrait en tirer parti. Le Français, fraîchement papa, pourrait profiter de cette étape pour marquer le début de cette édition 2021 en enfilant le maillot jaune. Les sept bretons ne figurent pas parmi les favoris de l’étape.

Les étapes des Côtes d’Armor, du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine

La deuxième étape – dimanche 27 juin 2021 – partira de Perros-Guirec, fera le tour de la côte de Granit Rose puis prendra la route de Paimpol en passant par la côte d’Ajoncs et Tréguier. A Paimpol, cap vers Saint-Brieuc par la côte du Goëlo (Plouha, Saint-Quay-Portrieux et Binic-Etables).
Après une escale maritime et un passage par Saint-Brieuc, le peloton se dirigera vers Mûr-de-Bretagne pour une double ascension de l'”Alpe d’Huez breton” : la montée de Mûr-de-Bretagne-Guerlédan. La longueur de l’étape est de 183, 5 kilomètres et ce sera une étape de type “accidenté”.

L’étape de lundi 28 juin 2021 partira de Lorient et se terminera à Pontivy. C’est une étape de 182,9 kilomètres. Ce sera une étape de type “plat” mais il y aura deux côtes : la côte de Cadoudaz (1,7 km à 6,3 % de dénivelé) et la côte de Pluméliau, (2,2 kilomètres à 3,1 % de dénivelé). Warren Barguil, le meilleur grimpeur du Tour de France 2017, devrait être l’objet de toutes les attentions au départ dans sa région natale. Mais il est peu probable qu’il soit à la fête à l’arrivée : au pied du château des Rohan, les sprinteurs ne voudront certainement pas laisser passer la première occasion de s’expliquer entre eux sur cette édition.

L’étape de mardi 29 juin 2021 partira de Redon et se terminera à Fougères. Elle est un peu plus courte : 150,4 kilomètres. C’est une étape de type “plat”. Cette traversée de l’Argoat, la belle Bretagne intérieure, tracée entièrement en pays gallo et d’un bout à l’autre de l’Ille-et-Vilaine, laisse encore présager un sprint massif. Sauf si les audacieux parviennent à profiter des moutonnements boisés ou d’un vent qui balaierait les quelques plateaux à découvert pour provoquer une différence décisive.

Le Tour de France : la fête dans les villages !

Le passage du Tour est l’occasion de proposer de nombreuses animations au public. Exemple à Châteaulin, ville du vélo par excellence, avec Didier Choplin, adjoint à l’attractivité, aux commerces, à la communication et à l’événementiel.