Archéologue, Céline Kergonnan cherche avant tout à faire passer son intérêt pour cette discipline riche mais souvent peu comprise du grand public. Avec une nouvelle émission sur nos ondes, Truelle et sac à dos, elle vous fait découvrir toutes celles et ceux qui comme elle ont fait de la médiation de l’archéologie un art.

La page de l’émission Truelle et sac à dos

Le site internet d’Art’chéolab

La page Facebook d’Art’chéolab

L’archéologie part des sciences humaines ; on fait des études d’histoire ou d’histoire de l’art avant de s’orienter vers l’archéologie. Ethnologie, géographie, anthropologie interviennent aussi sur les chantiers de fouille. Mais une foule de sciences “dures” s’en mêlent également : génétique, biologie moléculaire, chimie ou physique… ainsi, les dendrochronologistes examinent de près les vestiges de bois anciens pour les dater, les palynologues s’intéressent aux pollens, les anthracologues au charbon et résidus de combustion, les céramologues aux céramiques, y compris à leur composition…

Faire sortir l’archéologie des laboratoires et des cabinets de curiosité

Quelques personnages (et fantasmes) ont sorti l’archéologie des laboratoires et cabinets de curiosité et les années 1980 ont vu se développer des emplois destinés à favoriser l’interaction entre cette discipline et les publics. Mais pour aller au-delà de l’image “Indiana Jones”, pour faire comprendre les enjeux des découvertes de terrain sans fouet ni chapeau, il faut justement déployer des trésors d’inventivité, de créativité. On appelle cela, faute de mieux, la médiation culturelle, médiation du patrimoine. On pourrait tout aussi bien dire “vulgarisation” mais le mot n’est pas en odeur de sainteté.

Le cœur de métier de l’archéologue c’est l’étude, la fouille, l’analyse et la production de résultats souvent sous la forme d’un magnifique rapport de fouilles auquel personne n’a accès puisque jamais publié. Le médiateur en archéologie lui, est un communiquant, un créatif, un pédagogue qui produit des contenus destinés à être transmis mais qui n’a aucune reconnaissance de son expertise ou son savoir-faire.

Panorama des méthodes et outils de médiation archéologique en Bretagne

Dans cette nouvelle émission Truelle et sac à dos, Céline Kergonnan va donc se pencher sur les différents modèles de médiation en archéologie, les outils qui peuvent être créé et les structures porteuses de ces activités à destination du plus grand nombre. Leurs formes sont multiples. Il y a les visites et conférences de terrain bien sûr, les reconstitutions et démonstrations mais aussi bien d’autres outils à découvrir. Inutile d’aller bien loin, la Bretagne et le Finistère regorgent déjà de ces passionné/e/s avides de transmettre et plein d’imagination pour le faire.

Truelle et sac à dos, la première émission consacrée à la médiation de l’archéologie c’est le mercredi à 10h sur Radio Évasion !